Journalisme (60)

L’hydroélectricité bientôt sur le gril ?

Nous sommes habitués d’entendre dire – par les scientifiques, par les militants écologistes, par les politiciens et par les journalistes – que les gaz à effet de serre émis en raison de notre consommation d’hydrocarbures vont provoquer un grave réchauffement climatique, ou encore des changements climatiques ; et que, si nous ne faisons rien pour réduire cette consommation, nous sommes condamnés à crever à petit feu et à détruire la planète. Depuis que des sanctions économiques visant les exportations russes de gaz naturel et de pétrole ont été imposées par beaucoup de pays occidentaux, et que le secteur énergétique russe se détourne de plus en plus de l’Occident pour se réorienter vers l’Orient (c’est de bonne guerre), la propagande environnementaliste s’est intensifiée. Nous en venons à nous demander si cette propagande sert à faire passer les pénuries d’hydrocarbures qui en résultent pour un bien ou du moins mal nécessaire, ou si ces sanctions et leurs conséquences énergétiques sont instrumentalisés pour imposer aux pays occidentaux un virage énergétique « vert » et ainsi sauver la planète et l’humanité. Quoi qu’il en soit, nous qui sommes Québécois nous sentons moins concernés que Européens, puisque notre alimentation en électricité ne dépend pas d’un approvisionnement régulier en…

Continuer la lecture

Sur la persécution d’Alina Lipp et de Graham Phillips

Gonzalo Lira a raison, dans cette vidéo, d’insister sur les implications que le gouvernement allemand a imposées à Alina Lipp et que le gouvernement britannique a imposées à Graham Phillips pour les punir de leurs reportages sur la guerre en Ukraine. Cela montre que les autorités occidentales ne gèlent ou ne saisissent plus seulement ce qui appartient aux compagnies russes, aux politiciens russes et aux oligarques russes, mais qu’elles commencent à s’en prendre aussi aux citoyens occidentaux, c’est-à-dire à des gens comme vous et comme moi, dont on gèle les comptes bancaires et confisque les propriétés, sans procédure légale et sans droit de défense. Une fois que les autorités s’en seront prises aux reporters et aux analystes indépendants les plus connus et les plus influents, ce pourrait être notre tour. Ce que Gonzalo Lira dit ensuite de l’effondrement économique, social et politique de l’Occident mérite d’être pris en considération, même si ça peut être difficile à écouter si nous comprenons ce que cela représente pour nous. Bien que je comprenne pourquoi il exhorte les Européens, les Américains et les Canadiens à quitter l’Occident et à s’établir ailleurs, je crois qu’il sous-estime les difficultés que cela représente pour la plupart d’entre…

Continuer la lecture

Explications à la carte : efficacité du « vaccin » et dangerosité des nouveaux variants

Depuis le printemps 2020, les autorités politiques et sanitaires, les soi-disant experts et les journalistes choisissent les causes qui leur conviennent pour expliquer après coup les variations du nombre de « cas », du nombre d’hospitalisations et du nombre de décès. Quand le nombre de décès attribués à la COVID a augmenté après le confinement du printemps 2020, c’est que nous aurions eu affaire à un virus très meurtrier. Rien à voir avec le confinement et la panique qui en a résulté dans les milieux de soins et dans la population et au refus de traiter les personnes atteintes d’une infection respiratoire (toujours la COVID, contre laquelle il n’y aurait pas eu de traitement) ! Quand le nombre de décès attribués à la COVID a diminué rapidement à partir du mois de mai 2020, c’est que le confinement se serait montré efficace pour mettre fin à la première vague. Rien à voir avec le fait que la COVID est une infection respiratoire saisonnière qui recule avec l’arrivée de la saison chaude ! Quand le nombre de « cas », d’hospitalisations et de décès attribués à la COVID a recommencé à augmenter à l’automne 2020, c’est que les mesures sanitaires auraient été relâchées pendant l’été, c’est qu’il…

Continuer la lecture

Université Laval : pour la science ou pour la pureté de la foi ?

Patrick Provost, professeur au Département de microbiologie, d’infectiologie et d’immunologie de l’Université Laval, est un des rares scientifiques québécois à s’être prononcés publiquement contre l’administration des injections expérimentales aux enfants, pour la simple raison qu’elles représentent pour eux un danger plus grand que le virus, dont on sait bien qu’il ne rend pas gravement malades les enfants. L’un de ses collègues, qui n’est pas d’accord avec lui, a porté plainte et M. Provost a dû comparaître devant le comité de discipline de l’Université Laval et a été condamné à une suspension de huit semaines sans paie. Car c’est bien d’une comparution et d’une condamnation qu’il s’agit, aucun débat n’ayant été organisé entre lui et son collègue en désaccord. Ainsi l’Université Laval est-elle retournée à ses racines de défenderesse de la pureté de la foi, au détriment de la science, de la connaissance et de la vérité, même si cette fois-ci il ne s’agit plus des dogmes du christianisme, mais plutôt du covidisme, le virus ayant remplacé le Diable, et les injections expérimentales s’étant substituées au Messie. Gare à vous si vous ne croyez pas à cette nouvelle superstition et si vous êtes professeur, chargé de cours, chercheur ou étudiant à…

Continuer la lecture

Encore du cinéma en Ukraine

Alors que ce qui reste de l’armée ukrainienne dans le Donbass doit se rendre ou être anéantie par l’armée russe et les milices des deux républiques populaires, et qu’il devient de plus en plus difficile de cacher la situation même à la population occidentale à laquelle on a fait croire pendant des mois que l’Ukraine avait une chance de gagner cette guerre et qu’elle était même en train de la gagner, nous pouvons nous attendre à voir se multiplier déclarations ukrainiennes selon lesquelles des atrocités auraient été commises par les soldats russes. Zelensky ne veut pas ou ne peut pas négocier pour mettre fin à cette guerre. Les gouvernements occidentaux proclament leur soutien indéfectible à l’Ukraine contre les méchants russes et le diabolique président Poutine, qui serait d’ailleurs atteint de quelques douzaines de maladies mortelles, d’après des journalistes occidentaux. La Lituanie a bloqué les routes et les trains qui permettent de se rendre à l’enclave russe de Kaliningrad. Les conséquences des sanctions économiques prises contre la Russie détruisent de plus en plus l’économie des pays occidentaux, et le niveau de vie des Européens et des Nord-Américains diminue et continuera de diminuer au cours des prochains mois. Loin de s’en préoccuper,…

Continuer la lecture

La pacification à l’ukrainienne

Voilà quelques mois que je veux parler du site du Centre Mirotvorets (ou Myrotvorets, ce qui signifie pacificateur). Étant donné qu’une journaliste canadienne a été fichée sur ce site et a réagi ouvertement à ce procédé, ça me paraît une bonne occasion de le faire. Cette organisation se définit elle-même comme un centre de recherche sur les « signes » de crimes contre la sécurité nationale de l’Ukraine, la paix, l’humanité et la loi internationale, dont le but est de fournir des informations aux forces de la loi et aux services spéciaux sur les terroristes pro-russes, les séparatistes, les mercenaires, les criminels de guerre et les meurtriers. Étant donné la mauvaise réputation des forces de l’ordre ukrainiennes et des bataillons de répression qui pourraient décider de « rendre justice » en arrêtant ou exécutant sans autre forme de procès les personnes qui ont été identifiées comme des ennemis de l’Ukraine, voilà qui n’a rien de rassurant. Ce site a été créé en 2014, dans le contexte de la guerre civile ukrainienne qui a suivi le coup d’État du Maïdan. Deux des créateurs du site sont Anton Gerachenko (plus tard député à la Rada et ministre délégué de l’Intérieur) et George Tuka (plus tard gouverneur…

Continuer la lecture

L’envers de la médaille : les volontaires étrangers qui combattent du côté du Donbass

Nous avons été tellement endoctrinés depuis dix ans, voire davantage, que beaucoup d’entre nous ne pensent même plus à écouter ce que les deux parties impliquées dans une guerre disent avant de prendre position. C’est le contraire qui se produit alors : ils font leur la position qu’on réclame d’eux, ce qui les dispense d’examiner la position adverse qu’on qualifie de propagande et dont on cherche à empêcher la diffusion. Ces gens se posent en juges, et pourtant ils n’usent pas de leur jugement. Tout ce qu’ils font, c’est de condamner. Ce reportage de RT nous permet de voir de deux manières l’envers de la médaille à propos de la guerre en Ukraine. D’abord, nous y voyons quelques volontaires étrangers qui sont partis pour le Donbass pour combattre les bataillons ultranationalistes (un euphémisme pour néo-nazis) dans le contexte de la guerre civile qui a commencé en 2014, ainsi que la manière dont ils s’intègrent à la population locale. Ensuite, nous voyons que le travail des journalistes de ce média financé par le gouvernement russe n’a rien à envier au travail des journalistes la SRC et la BBC. Avant de vous laisser regarder ce reportage, je veux faire une brève remarque…

Continuer la lecture

Départ du premier navire marchand du port de Marioupol depuis le début de l’opération militaire russe en Ukraine

Le 30 et le 31 mai 2022, Christelle Néant de Donbass Insider (chaîne Odysee) a assisté au chargement du premier navire marchand à quitter le port de Marioupol depuis le début de l’intervention militaire russe en Ukraine. La cargaison de rouleaux de plaques d’acier, commandée à l’usine de l’oligarque ukrainien Rinat Akhmetov avant le début des hostilités, sera livrée en Italie, en passant par Rostov-sur-le-Don, en Russie. Contrairement à ce qu’affirment plusieurs médias de masse et gouvernements occidentaux, l’armée russe ne bloque pas les ports de la mer d’Azov, supposément pour priver le monde de marchandises essentielles et même l’affamer. C’est au contraire elle qui a retiré les mines posées par l’armée ukrainienne dans le port de Marioupol (vraisemblablement pour compliquer les manœuvres de la marine russe et se protéger contre un débarquement naval en même temps que l’armée de terre reprenait la ville en commençant par sa périphérie) et qui escorte les navires qui entrent ou qui sortent du port. « La relance de l’activité du port de Marioupol est importante à la fois pour amener facilement à la ville les matériaux de construction dont elle a besoin pour se reconstruire, mais aussi pour envoyer les marchandises qui y…

Continuer la lecture

Conditions de détention et torture dans une prison du bataillon Aïdar

Eva Karene Bartlett (chaîne Odysee), une journaliste indépendante canadienne, nous montre l’intérieur d’une ancienne usine de saucisses située dans le village de Polovinkina et transformée en prison par le bataillon néo-nazi Aïdar. Depuis 2014, cette prison a été utilisée pour détenir des civils et des soldats de la République Populaire de Lougansk. Les conditions de détention y étaient exécrables et les séances de torture physique et psychologique y étaient choses courantes. Plusieurs détenus n’ont jamais été libérés ni retrouvés. Nos concitoyens, nos journalistes et nos politiciens qui défendent le soutien à l’Ukraine coûte que coûte et qui dépeignent les combattants ukrainiens comme des héros devraient se raviser. Par cet exhibitionnisme moral, ils prennent position pour de véritables groupes militaires fascistes, que le Canada et les autres pays occidentaux arment et entraînent. Rien à voir avec ceux qu’on accuse ici, à tort et à travers, d’être des fascistes. Eva Karene Bartlett (In Gaza) a aussi fait des reportages sur la guerre civile syrienne et les bombardements de la bande de Gaza par l’armée israélienne.

Continuer la lecture

Censure du témoignage d’une résidente de Marioupol par les médias de masse

La couverture médiatique de la guerre en Ukraine ne s’améliore pas avec le temps. Elle est toujours aussi partiale. Après presque trois mois, les journalistes occidentaux continuent de nier la situation désastreuse dans laquelle se trouve l’armée ukrainienne, et que certaines de ses unités (surtout les groupes militaires néo-nazis comme le régiment Azov) utilisent les civils comme boucliers humains et commettent même des exactions contre eux (bombardements, tirs, exécutions sommaires, enlèvements, viols, torture, etc.) ; et à dépeindre les soldats russes comme des barbares assoiffés de sang. Après le massacre de Boutcha et le bombardement du théâtre de Marioupol dont on les tient responsables sans enquête digne de ce nom, on les accuse depuis déjà plusieurs semaines d’empêcher l’évacuation des civils de la ville Marioupol et plus particulièrement de l’usine d’Azovstal. Et quand finalement des civils qui se trouvaient à Azovstal avec le tristement célèbre régiment Azov sont évacués, ce qu’une femme dit de la situation à l’intérieur de l’usine ne convient pas aux grands médias, qui décident soit de ne pas diffuser ce qu’elle a dit, soit de conserver seulement ce qui est compatible avec la narration qu’on nous fait de cette guerre, en coupant tout le reste. Sans…

Continuer la lecture

Torture en Ukraine - Entretien avec Laurent Brayard

Laurent Brayard, un reporter français, est allé au Donbass en 2015 et en 2016 pour recueillir les témoignages des personnes torturées par les bataillons de représailles ukrainiens et dans les prisons secrètes de la police politique ukrainienne (le SBU), parfois avec la collaboration d’étrangers anglophones (des Anglais, des Américains ou des Canadiens, on ne sait pas exactement). Les témoignages de ces personnes nous permettent d’avoir une idée des atrocités commises contre des civils et des résistants au cours des huit années qu’a duré cette guerre civile. Voilà qui nous permet de mieux voir contre quoi se battent les milices des Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk et l’Armée russe. Il est honteux que les gouvernements occidentaux soutiennent ces bandes d’enragés, aient le culot de les présenter comme des défenseurs des valeurs démocratiques, et aillent même jusqu’à leur fournir des instructeurs militaires. Et il est aberrant qu’ils soient en train de nous appauvrir et peut-être de nous entraîner dans une guerre avec la Russie sous prétexte de les sauver de la défaite.

Continuer la lecture

Sur une étude qui montrerait que les vaccinés sont mis à risque par les non-vaccinés

Sauf erreur, l’usage du passeport vaccinal a été suspendu dans toutes ou presque toutes les provinces canadiennes, et ne serait plus exigé que pour les déplacements en avion, en train ou en bateau, qui sont sous la juridiction du gouvernement fédéral. Pourtant les journalistes et les scientifiques persistent dans leurs efforts pour montrer que les non-vaccinés représentent un danger pour les vaccinés, et ainsi essayé de justifier le recours au passeport vaccinal. C’est ce que tente de faire Morgan Lowrie, de la Presse Canadienne, dans son article « Les vaccinés mis à risque par les non-vaccinés » (La Presse, 25 avril 2022). Le corps du texte est précédé d’un court résumé, en grands caractères : « Une étude publiée lundi conclut que les personnes vaccinées qui se mêlent à celles qui ne le sont pas ont un risque significativement plus élevé d’être infectées que celles qui côtoient des personnes qui ont reçu le vaccin. » (C’est moi qui souligne.) Les termes choisis sont très révélateurs : cet article dégage, dès ses premières lignes, une effluve ségrégationniste. Il aurait été si facile d’écrire plutôt : « Une étude publiée lundi conclut que les personnes vaccinées qui côtoient celles qui ne le sont pas ont un risque significativement plus élevé…

Continuer la lecture

Couverture partiale et hypocrite des journalistes sur la délation et les atteintes à la liberté d’opinion

Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe, les journalistes occidentaux condamnent la répression par le Kremlin des citoyens russes qui s’opposent. Des milliers de manifestants anti-guerre auraient été arrêtés. Ce qu’il est permis de dire dans la presse à propos de l’opération militaire russe en Ukraine serait contrôlé par le gouvernement. Et plus récemment, le gouvernement russe inciterait à la dénonciation des opposants. Je ne sais pas ce qu’il se passe vraiment en Russie. Je ne sais pas si le gouvernement russe va aussi loin que le disent nos médias pour imposer sa propagande à la population russe. Je ne sais pas si c’est plutôt nos médias qui exagèrent dans leur description de la situation de la Russie pour nous imposer la propagande occidentale et atlantiste. En temps de guerre, il faut nous méfier de tout ce qu’on nous dit, que cela vienne des gouvernements et des médias étrangers (ukrainiens aussi bien que russes, dans le cas qui nous intéresse), ou encore de nos gouvernements et de nos médias. Quoi qu’il en soit, l’incitation à la délation par le gouvernement et la dénonciation des opposants par leurs concitoyens sont des pratiques qui, en plus d’être moralement dégoûtantes,…

Continuer la lecture

Du cinéma sur le massacre de Boutcha

Je n’avais pas l’intention de revenir sur le massacre de Boutcha qui est attribué à l’armée russe. Mais puisqu’un producteur et scénariste de films et de séries américain, Beau Willimon, s’est rendu cette semaine à Boutcha pour tourner un « documentaire » sur la résistance héroïque des Ukrainiens et sur le génocide dont ils seraient victimes (on est loin de l'enquête indépendante et rigoureuse), les médias et les gouvernements américains et occidentaux ne nous lâcheront pas. Nous pouvons nous attendre à ce que la propagande de guerre s’intensifie, question d’imposer à la Russie des sanctions supplémentaires qui nous appauvriront encore plus, de favoriser l’escalade du conflit et peut-être de préparer le terrain pour une intervention plus directe des pays de l’OTAN dans le conflit. C’est en prévision du cinéma auquel on nous exposera bientôt que je renvoie ici à la deuxième vidéo de Michel Collon d’Investig’Action sur ce qui rend suspectes les accusations des gouvernements ukrainiens et occidentaux et des médias de masse contre l’armée russe, en plus de la première vidéo à laquelle j’ai déjà renvoyée dans mon billet du 4 avril 2022. Non seulement ces vidéos pourraient réduire l’efficacité de la propagande de guerre sur ceux qui les…

Continuer la lecture

Démontage du massacre de Boutcha par Christelle Néant

En analysant des photographies, des images satellites, des vidéos, des témoignages et des déclarations des autorités ukrainiennes, Christelle Néant (Donbass Insider) repère plusieurs incohérences et étrangetés et remet en question ce que les gouvernements et les médias occidentaux nous racontent sur le massacre de Boutcha, pour augmenter les tensions avec la Russie et pour lui imposer des sanctions qui auront pour principal effet de nuire grandement aux populations européennes et, peut-être moins rapidement, aux populations nord-américaines. Je ne fais pas ici un résumé des observations de Christelle Néant : sans les images et les vidéos, ça ne vaut pas la peine. Je vous renvoie plutôt aux deux articles qu’elle a publiés cette semaine. Ukraine – Le massacre de Boutcha, un Timisoara à l’ukrainienne (4 avril 2022) Massacre de Boutcha – Quand images satellite et vidéos sont manipulées pour raconter une fausse histoire (5 avril 2022)

Continuer la lecture

Système indépendant de déclaration des effets indésirables des injections expérimentales

Max Daigle est à l’origine d’une belle initiative : la mise en ligne d’un système indépendant de déclaration des effets indésirables liés aux injections expérimentales contre la COVID. Conscient que ces effets ne sont que rarement déclarés par les professionnels de la santé et rarement pris en compte par les organisations responsables de la pharmacovigilance, il a créé le Canadian Adverse Event Reporting System, une sorte d’équivalent du VAERS américain où les inoculés peuvent faire les déclarations eux-mêmes. Cela permet aux médecins et aux scientifiques qui travaillent dans l’ombre d'obtenir les données dont les privent les systèmes de pharmacovigilance gouvernementaux. Pour ceux qui le désirent, un suivi sera fait auprès des déclarants pour obtenir des précisions quant aux événements indésirables et, si nécessaire, leur proposer une aide médicale, dans le but d’obtenir un diagnostic et un traitement, peut-être grâce aux médecins de l’Alliance canadienne pour la prévention et la prise en charge de la covid, avec laquelle collaborent les responsables du CAERS. Si cela vous concerne ou concerne l’un de vos proches, il est important de faire une déclaration, même si c’est pour des problèmes de santé qui ont suivi l’injection de la première ou de la deuxième dose, il…

Continuer la lecture

Observations sur le massacre de Boutcha

Le gouvernement ukrainien, les gouvernements occidentaux et les médias de masse condamnent unanimement le massacre de civils dont se seraient rendus coupables les soldats russes pendant l’occupation de la petite ville de Boutcha, située à environ 25 km de Kiev. Le gouvernement russe, pour sa part, dément ces accusations. Nous n’avons pas à le croire sur parole. Pas plus que nous n’avons à croire sur parole ses accusateurs. Même et surtout si nos gouvernements se sont rangés du côté du gouvernement de l’Ukraine et se sont engagés dans une guerre économique contre la Russie, il nous faut garder la tête froide et examiner sans parti pris ce qu’on nous dit de ce massacre et ce qu’on nous en montre, et ne pas soutenir ou réclamer de nouvelles sanctions contre la Russie en l’absence d’une enquête indépendante sérieuse. Ces nouvelles sanctions, si elles étaient imposées sans autre forme de procès à la Russie par nos gouvernements, pourraient avoir de graves conséquences pour les populations occidentales et pour la population ukrainienne. Les relations économiques entre l’Occident et la Russie pourraient devenir encore plus difficiles, et la Russie pourrait répliquer par des contre-sanctions, ce qui pourrait aggraver les difficultés d’approvisionnement, provoquer des pénuries (notamment…

Continuer la lecture

Passeport moral et mort du débat public et de la démocratie

Le passeport qu’on a exigé à toutes sortes d’endroits des populations occidentales n’est pas simplement vaccinal. Il est avant tout moral. Certes, c’était le statut vaccinal des personnes qui, tel un « merveilleux sésame » (pour reprendre l’expression journalistique), donnait à beaucoup d’entre nous le droit d’aller au restaurant ou au café, d’entrer dans un bar, d’assister à un concert ou à une pièce de théâtre, d’aller voir une exposition au musée, d’aller au gym et de pratiquer un sport d’équipe. Dans certains pays, c’était aussi le fait d’être vacciné qui autorisait à entrer dans les commerces non essentiels, à acheter des produits qui ne sont pas rigoureusement indispensables dans les supermarchés, et à se promener dans les rues. Mais ce dont les forces de l’ordre et les agents irréguliers de la Santé publique devaient s’assurer, ce n’est pas tant le fait que les personnes étaient complètement ou « adéquatement » vaccinées, que le fait qu’elles avaient fait ce qu’on considérait être leur part pour diminuer la propagation du virus, pour se protéger, pour protéger les autres et pour empêcher l’effondrement du système hospitalier. En fait, on se soucie bien peu que ces objectifs aient pu ou non être atteints grâce au passeport. Pas…

Continuer la lecture

Interview de Christelle Néant par Michel Collon

Michel Collon d’Investig’Action (sur Odysee) a interviewé Christelle Néant de Donbass Insider (sur Odysee), qui est une journaliste française qui s’est établie à Donetsk en 2016 pour couvrir la guerre civile ukrainienne qui a commencé en 2014. Elle nous présente une version des faits très différente que ce que nous répète ad nauseam les médias de masse occidentaux. L’essentiel de la vidéo porte sur les événements qui ont précédé le début de l’intervention militaire russe en Ukraine, la constitution de brigades internationales fascistes et le démontage de la couverture du conflit par les journalistes occidentaux.

Continuer la lecture

Mensonges médiatiques et propagande de guerre

Michel Collon d’Investig’Action (chaîne Odysee) s’intéresse depuis une trentaine d’années à la propagande de guerre. Il lui est donc facile de nous présenter quelques mensonges diffusés pour justifier les interventions militaires des pays occidentaux dans le cadre des guerres des dernières décennies, et de faire le passage aux images de l’intervention militaire russe en Ukraine. Si les médias et nos gouvernements nous ont menti en ce qui concerne les guerres précédentes, est-il sage de croire qu’ils nous diraient la vérité cette fois-ci ? C’est pourquoi il est important de nous méfier dans tous les cas où nous pouvons pas vérifier l’origine et l’interprétation des images auxquelles nous sommes exposés, afin qu’on ne nous manipule pas en provoquant des émotions rudimentaires et non réfléchies, selon des recettes bien connues des propagandistes. 2 mars 2022 Dans cette autre vidéo, Michel Collon aborde une série de points sur lesquels les journalistes nous mentent manifestement, nous cachent des chosent ou ne savent pas de quoi ils parlent : les corridors humanitaires, que les civils ne peuvent pas utiliser à cause des militaires ukrainiens; l’assassinat d’un négociateur ukrainien par les services de renseignement ukrainiens, sous prétexte qu’il essayait vraiment de négocier un accord avec les…

Continuer la lecture

L’Ukraine sous contrôle de l’OTAN

Interviewée par FranceSoir, Karine Béchet-Golovko (docteur en droit public et professeur invité à l’Université d’État de Moscou) adopte un point de vue en rupture avec ce que nous disent les gouvernements et les médias occidentaux. Selon elle, il n’est pas d’une guerre de la Russie contre l’Ukraine, qu’il s’agirait de détruire en bombardant les villes, avec les civils toujours sur place. Il s’agit plutôt de libérer l’Ukraine qui est occupée par l’OTAN, ou sous contrôle de l’OTAN. Si bien que la souveraineté nationale de l’Ukraine, au nom de laquelle on condamne l’invasion de l’armée russe, ne serait qu’une illusion. Ce qui s’affronte dans ce conflit, c’est une conception du monde unipolaire atlantiste et une conception du monde multipolaire. Si la Russie échouait en Ukraine, et si États-Unis et ses vassaux réussissaient à la déstabiliser et à l’affaiblir considérablement à force de sanctions, la puissance des États-Unis ne serait plus contre-balancée par celle de la Russie. Les pays européens seraient encore plus sous le joug des États-Unis et ce qui leur reste de souveraineté aurait vite faire de disparaître. Ne parlons même pas du Canada, qui est depuis longtemps une colonie américaine. Les gouvernements occidentaux, s’ils se souciaient autant de la…

Continuer la lecture

Rapport de situation du Donbass et de l’Ukraine (5 mars 2022)

Voici le rapport de situation hebdomadaire du Donbass et de l’Ukraine du 5 mars 2022, par Christelle Néant de Donbass Insider (chaîne Odysee). Surtout des informations de terrains sur l’avancée de l’avancées de l’armée russes et des milices populaires des Républiques populaires de Donetsk et Lugansk, sur les bombardements ukrainiens contre les zones civiles du Donbass, sur l’utilisation des civils par l’armée ukrainienne et les bataillons néo-nazis pour retarder la progression de l’armée russe, la destruction des voies ferrées et des ponts, et sur la situation humanitaire dans les villes encerclées et dans les villages libérés. Je signale une explication différente de la soi-disant attaque d’une centrale nucléaire que celle donnée par Erwan Castel.

Continuer la lecture

Donbass – Documentaire d’Anne-Laure Bonnel

Je vous invite à regarder le documentaire tourné par Anne-Laure Bonnel à propos de la situation au Donbass en 2015, dans le contexte de la guerre civile qui a commencé après le coup d’État de 2014 organisé par le gouvernement américain et soutenu par plusieurs autres gouvernements occidentaux, guerre qui se poursuit encore aujourd’hui. Si ce documentaire ne vous permettra pas de bien comprendre les causes de cette guerre civile qui oppose les forces armées gouvernementales et les groupes paramilitaires d’extrême-droite aux milices populaires de Donetsk et de Lougansk, il vous montrera les conditions de vie des civils qui vivent dans les zones occupées ou bombardées par les forces gouvernementales (celles mêmes que les instructeurs militaires canadiens entraînent depuis des années), et il vous informera sur les crimes de guerre commis contre ces populations. Nos médias et nos gouvernements, qui aimeraient passer pour des défenseurs des droits de l’homme et des opposants à la guerre, ont gardé un silence coupable sur ce qui se passe au Donbass depuis huit ans. Et voilà maintenant qu’ils feignent hypocritement l’indignation, quand la chaudière a fini par exploser, en partie à cause de l’attitude répugnante des pays de l’OTAN et de leurs alliés kiéviens…

Continuer la lecture

Nouvelles attaques contre nos libertés, les démocraties occidentales et notre économie

Mise en contexte De la même manière qu’ils ont fait de la surenchère quant aux restrictions imposées aux populations occidentales sous prétexte de guerre contre le virus, les gouvernements occidentaux prennent toutes sortes de mesures contre la Russie. Dans les deux cas, les mesures prises ont et continueront d’avoir de graves conséquences sur nos libertés, sur notre démocratie et sur notre économie. Comme avec l’urgence sanitaire, on nous dit que ce sont des maux que nous devons supporter avec patience et même enthousiasme, en exprimant notre solidarité pour les Ukrainiens et notre indignation pour les atrocités que commettrait l’envahisseur russe. C’est que les maux qui résulteraient de la prise de contrôle de l’Ukraine par les méchants russes seraient tellement catastrophiques – comme ceux qui auraient inévitablement résulté de la propagation du virus diabolique si on ne nous avait pas enfermés à domicile à répétition, si on n’avait pas mis l’économie sur pause à quelques reprises et si on ne nous avait pas presque tous inoculés deux ou trois fois –, que les maux qu’on nous demande de supporter devraient être nécessairement considérés comme insignifiants en comparaison. Les résultats qu’on cherche à obtenir grâce à toutes ces sanctions et à tous…

Continuer la lecture

Deux vidéos sur la situation en Ukraine et plus particulièrement à Kiev

Voici deux vidéos de Gonzalo Lira, qui se trouvait alors à Kiev (il serait retourné à Kharhov depuis). Il fait plusieurs remarques intéressantes sur les objectifs de l’intervention militaire russe en Ukraine et la manière dont l’armée russe procède pour atteindre ces objectifs. Nous entendons parfois dire, dans les médias de masse occidentaux, que ça se passe assez mal pour les Russes, en ce qu’ils rencontrent plus de résistance que prévu. Mais c’est ne pas comprendre que les Russes ne veulent pas (contrairement à ce que font les Américains et les autres pays de l’OTAN quand ils envahissent un pays) détruire les infrastructures civiles (le réseau électrique, les aqueducs, les télécommunications) et faire du mal inutilement à la population ukrainienne. Car il ne s’agit pas de détruire le pays, ni de massacrer une partie importante de la population, ni même de tuer le plus de soldats ukrainiens possible. Il s’agit plutôt de remplacer le gouvernement actuel (qui est subordonné aux États-Unis et qui est notoirement antirusse) par un gouvernement mieux disposé à l’égard de la Russie. En tuant beaucoup d’Ukrainiens et en rendant leur vie misérable, les Russes renforceraient l’opposition à ce nouveau gouvernement et le rendrait par conséquent instable.

Continuer la lecture

Nouveau traité international de l’OMS, corruption systémique et origine des accusations de complotisme

Christian Perronne, Astrid Stuckelberger, Alexandra Henrion Caude, Pablo Buono et Jean-Dominique Michel ont participé à une conférence sur la gestion de la crise dite sanitaire organisée par le Grand Éveil Genevois, le 24 février 2022. J’attire plus particulièrement votre attention sur les interventions d’Astrid Stuckelberger et Jean-Dominique Michel. En plus de remarques sur la stratégie « vaccinale » foireuse adoptée par presque tous pays occidentaux, les fraudes scientifiques, les manquements éthiques et la mise en place d’une nouvelle normalité où la COVID est là pour rester et où on pourrait surveiller et contrôler tout ce que nous faisons grâce à l’implantation de l’identité numérique, Astrid Stuckelberger nous apprend qu’en plus de faire du marketing pour le « genome editing » et la digitalisation de la santé, l’Organisation mondiale de la santé prépare un traité pour les États membres. Certaines des clauses de ce traité concernent la redéfinition de certains termes médicaux et scientifiques (comme cela a déjà été fait pour la pandémie et l’immunité collective), la standardisation de la santé et des traitements, l’ingérence dans la politique sanitaire des États membres (qui cesseraient du même coup d’être souverains) et la suprématie des décisions de l’OMS sur les décisions nationales en…

Continuer la lecture

Rapport de situation sur l’intervention russe en Ukraine (26 février 2022)

Nous n’avons pas seulement été confinés intellectuellement grâce à un tissu de mensonges de nos autorités et des journalistes à propos de la fameuse pandémie. Ceux mêmes qui nous ont menti sur la pandémie nous ont aussi menti sur la guerre civile qui a dure depuis huit ans en Ukraine, en omettant les crimes de guerre commis par l’armée ukrainienne et les bataillons néo-nazis contre la population russophone des Républiques populaires de Donetsk et Lougansk, et en décrivant plutôt ce conflit comme une invasion russe où les combattants ukrainiens défendrait la souveraineté de leur pays. La preuve qu’il ne s’agissait pas alors d’une guerre entre l’Ukraine et la Russie, comme on a essayé de nous le faire croire pendant des années, c’est que l’armée russe, quand elle a véritablement reçu l’ordre d’attaquer l’Ukraine, a encerclé Kiev en trois jours. Si la Russie avait été partie prenante dans ce conflit depuis 2014, les choses se seraient terminées beaucoup plus rapidement. Et maintenant les mêmes personnes continuent de nous mentir sur l’intervention militaire russe en Ukraine, en l’expliquant par les visées impérialistes de Poutine, sans même prendre en considération les efforts faits par les autorités russes pour résoudre la crise par la…

Continuer la lecture

Les martyrs du journalisme

Pauvres journalistes ! À ce qu’il semble, l’hostilité de la population envers eux est en hausse. Et vous comprendrez qu’ils n’aiment pas ça, que ça les dérange profondément, et que ça leur fait même peur. C’est ce qu’on constate dans l’article de Suzanne Colpron (La Presse, 20 février 2022), qui commence ainsi : « L’effritement de la confiance du public envers les médias, l’influence des courants pro-Trump de ce côté-ci de la frontière, l’envenimement des médias sociaux et les tensions provoquées par la pandémie ont fait leur œuvre. Les médias et les journalistes sont de plus en plus critiqués et parfois même menacés de mort. » De toute évidence, la journaliste ne comprend pas que la confiance du public n’est pas quelque chose qui est due aux journalistes, mais qu’au contraire elle doit se mériter. Ainsi l’effritement de cette confiance est seulement une mauvaise chose quand les journalistes méritent cette confiance sans pouvoir l’obtenir, et s’avère une bonne chose quand ils ne méritent pas. Nous pouvons supposer que quiconque réclame la confiance comme quelque chose qui lui serait simplement dû est en fait peu digne de confiance, car il ne ferait alors rien pour la mériter. Et s’il ne l’obtient pas ou la perd,…

Continuer la lecture

Opportunités ratées pour les restaurants du centre-ville d’Ottawa

Les journalistes des médias de masse reprochent aux camionneurs et aux manifestants qui sont arrivés au centre-ville depuis presque deux semaines de faire la vie dure aux commerçants, et surtout au secteur de la restauration, qui est presque toujours le premier à être ciblé par les mesures dites sanitaires du gouvernement. Déjà mal en point en raison des confinements répétés, les manifestants les auraient obligés à fermer leurs portes alors que les affaires commençaient à peine à reprendre. Méchants manifestants ! Pauvre restaurateurs ! Mais quand on se donne la peine d’y penser et quand on sait ce qui se passe vraiment dans les rues d’Ottawa, les restaurateurs ne peuvent s'en prendre qu’à eux-mêmes. Cet afflux de personnes dans leur ville aurait pu être une occasion de faire d'excellentes affaires, surtout avec des commandes pour emporter, puisqu’on interdit aux personnes non vaccinées de manger sur place, et que les manifestants vaccinés ne sont guère disposés à présenter une de vaccination pour manger au restaurant. Si les restaurateurs ont pu d’abord avoir peur des manifestants, il serait plus que temps qu’ils ouvrent les yeux et qu’ils regardent autour d’eux, au lieu de croire tout ce que le gouvernement et ses propagandistes…

Continuer la lecture

Considérations stratégiques sur le mouvement d’opposition des camionneurs et des citoyens aux mesures soi-disant sanitaires (2)

Je continue les considérations stratégiques faites dans un autre billet, à propos du mouvement d’opposition des camionneurs, qui en fait n’est pas seulement un mouvement de camionneurs, mais un mouvement de citoyens. Je précise qu’en faisant ces considérations, je ne suppose pas que ces citoyens n’y ont jamais réfléchi. En fait, la conférence de presse à laquelle a participé Benjamin Dichter montre plutôt le contraire. Toutefois, je crois qu’il est utile de développer et d’étayer davantage ces idées, et de proposer aussi des pistes de solutions. Je suis d’accord avec les manifestants qui veulent obtenir le départ de Trudeau, de Legault et de tous les autres qui nous privent de nos droits et de nos libertés depuis presque deux ans. Après tous les mensonges et tous les abus d’autorité dont ils se sont rendus coupables, nous ne pouvons absolument pas leur faire confiance. Même si Legault a abandonné, avant même de le présenter à l’Assemblée nationale, son projet de loi sur une « contribution santé » supplémentaire exigée des personnes non vaccinées, en disant qu’il ne veut pas diviser encore plus la société québécoise et provoquer des débats houleux, nous ne devons pas supposer qu’il a abandonné cette idée, ou du moins…

Continuer la lecture

De quoi a l’air une véritable manifestation d’extrême-droite ?

D'après ce que raconte la majorité de la classe politique et des journalistes, le mouvement d'opposition aux mesures soi-disant sanitaires serait une espèce de rassemblement d’extrême-droite, où on retrouverait des racistes, des misogynes, des antisémites, des islamophobes, des homophobes et des transphobes, et où des croix gammées et d’autres symboles haineux seraient monnaie courante. Pourtant rien de tout cela dans de nombreuses vidéos qui circulent sur internet depuis la semaine dernière. À moins bien sûr qu’on en vienne à considérer les drapeaux canadien et québécois comme de tels symboles, ce qui n’est pas à exclure, un jour, si nos gouvernements persistent dans leur autoritarisme et dans les mesures oppressives qu’ils imposent à la population. Qui sait ? il se pourrait qu’un jour on en vienne à considérer nos drapeaux comme des symboles nauséabonds. Mais nous n’en sommes pas encore là. S’il est vrai que des images ou des vidéos circulent dans les médias et sur internet où on voit un drapeau nazi et un drapeau confédéré, c’est une infime minorité des manifestants, s’il ne s’agit pas d’agents provocateurs qui cherchent à discréditer ce mouvement. Ce ne serait pas la première fois que ça arrive. Qui a déjà participé à des…

Continuer la lecture

Enough is enough !

Il fallait s’y attendre : le gouvernement fédéral et les grands médias essaie de décrire les participants aux Freedom Convoy comme une petite minorité insignifiante qui expriment des opinions inacceptables, comme une bande de racistes et de misogynes enragés qui « ne croient pas à la science » (sic), et même comme des insurgés qui veulent faire un coup d’État. Heureusement il y a des médias indépendants qui font bien leur travail et qui demandent à leurs journalistes d’aller sur le terrain et de donner la parole aux camionneurs et aux personnes qui soutiennent ce mouvement qui dépasse largement la contestation de l’obligation vaccinale pour les camionneurs qui traversent la frontière américano-canadienne, pour porter sur les confinements, l’ensemble des mesures sanitaires et toutes les atteintes portées à nos droits et libertés. Ce court reportage de Rebel News nous montre que les Canadiens qui approuvent ce mouvement de protestation sont bien loin d’être aussi minoritaires qu’on aimerait nous le faire croire. Et les camionneurs ne sont assurément pas les brutes stupides et rétrogrades que Justin Trudeau, son gouvernement et les journalistes voudraient nous faire croire. Mais, chose certaine, ils sont décidés. Et c’est précisément ce qu’il faut dans les circonstances. Justin…

Continuer la lecture

L’indigence intellectuelle de la Mère Hachey et de la Dre Généreux

Nous la savons depuis longtemps : la Mère Hachey n’est pas une lumière. C’est vraisemblablement dans l’espoir de remédier à ses déficiences – dont elle doit, au fond d’elle-même, s’apercevoir confusément – qu’elle s’est cette fois-ci adjointe la Dre Généreux, qui a mené une étude qui permettrait de mieux savoir, entre autres, qui sont les non-vaccinés. Le titre seul de l’article, « Portrait-robot du non-vacciné », nous montre déjà que ce n’est pas de la pensée de haut vol. La chose est encore aggravée par le fait qu’on essaie, dans cet article, de montrer que tous les non-vaccinés ne sont pas des complotistes, et qu’il ne faut pas accuser les non-vaccinés d’être tous des complotistes et d’être responsables de tous les maux imaginables, en les mettant tous dans le même panier. Que laisse-t-on entendre, en parlant de portrait-robot, sinon que les non-vaccinés sont des criminels qu’il faut être en mesure d’identifier ? Dans cette perspective, les non-vaccinés non complotistes sont des criminels réformables, alors que les non-vaccinés complotistes sont des criminels non réformables. Il ne faut donc pas prendre au sérieux la bienveillance et l’ouverture dont la Mère Hachey et la Dre Généreux veulent faire montre, de manière très maladroite. D’après ce titre tapageur,…

Continuer la lecture

Les gouvernements et les journalistes comme agents de radicalisation

Nos gouvernements et les journalistes qui les servent voient dans les « antivax », comme ils les appellent, de dangereux agents de radicalisation, tout simplement parce que les « antivax » sont radicalement opposés aux mesures dites sanitaires grâce auxquelles on nous prive de nos droits et de nos libertés, à l’administration récurrente d’injections expérimentales à toute la population et à l’autoritarisme gouvernemental qui suspend le fonctionnement normal de nos institutions démocratiques. J’aimerais leur retourner la politesse et examiner si, en fait, ce ne serait pas nos gouvernements et les journalistes qui sont des agents de radicalisation. Mais je n’entends pas faire comme eux, et me contenter de quelques accusations sommaires et de quelques faits divers pour explorer cette possibilité. C’est pourquoi je m’appuierai sur le rapport intitulé Qu’est-ce qu’un agent de radicalisation ?, publié par le Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence (CPRMV) dont j’ai d’ailleurs déjà parlé dans mon billet du 8 mars 2021, pour examiner les pratiques des gouvernements et des journalistes. Puisqu’il s’agit d’un organisme créé par la Ville de Montréal avec l’appui du gouvernement du Québec, et qui fait autorité au Québec en matière de radicalisation, j’espère ainsi éviter qu’on rejette d’entrée de jeu la définition…

Continuer la lecture

Deux vidéos sur la bêtise d’une bourgeoise et sur l’endoctrinement des enfants

Je ne regarde plus la télévision depuis quelques décennies. Il peut toutefois être intéressant de savoir ce qui s'y dit, mais sans croire que c’est là une représentation fidèle de ce que pense l’ensemble ou la majorité des Québécois. Disons plutôt que ce qu’on y voit est – selon la direction, les employés et les invités des chaînes de télévision – ce que devraient penser et dire tous les Québécois. Commençons d’abord par l’extrait d’une interview d’une journaliste bigote qui est allée faire un voyage en Floride (en décembre 2021, je crois) et qui, dans un restaurant, a essayé d’imposer aux Floridiens les règles et la morale « sanitaire » en vigueur au Québec, notamment en demandant aux employés s’ils étaient vaccinés, en exigeant qu’ils portent un masque quand ils travaillent et en les moralisant quand ils ont refusé de répondre à ses questions et d’obtempérer. Ce qui lui a valu, à elles et à ses amis Québécois, d’être banni du restaurant après leur repas. Eh oui ! en Floride, on peut se faire interdire l’entrée dans un restaurant parce qu’on s’informe indiscrètement sur le statut vaccinal d’autres personnes, alors qu’ici on peut se faire interdire l’accès à un restaurant…

Continuer la lecture

Des partisans de l’obéissance pas très futés et aux cerveaux lessivés

Nous sommes habitués de voir ceux qui refusent d’être vaccinés présentés comme des imbéciles, des fous, des racistes ou des dangers publics dans les grands médias. Les choses apparaissent sous un autre jour quand Alexa Lavoie, de Rebel News, questionne des Montréalais à propos de l’utilisation prochaine du passeport vaccinal à la Société des alcools du Québec et à la Société québécoise du cannabis, ainsi que son utilisation dans d’autres commerces jugés non essentiels qui devrait être annoncée bientôt. Ceux qui sont manifestement les plus intelligents sont ceux qui ont les positions les plus nuancées ou qui sont contre l’imposition de nouvelles mesures contre les non-vaccinés. Quant à ceux qui sont en faveur de l’adoption de mesures très coercitives pour obtenir l’obéissance des non-vaccinés, on compte parmi leurs rangs un énergumène qui trouve qu’on est dans la marde à cause des non-vaccinés, un cycliste qui a reçu sa troisième dose et qui a peut-être des micro-caillots au cerveau si on juge d’après son élocution, et un robot décérébré qui suit les ordres et qui croit que tout ce que le gouvernement décide est forcément dans l’intérêt de la population. La Presse s’est adonnée à un exercice semblable en publiant les…

Continuer la lecture

Lettre ouverte d’un radiologue

L’intervention de Grégoire Bernèche, publiée dans la section Opinions de La Presse, est intéressante en ce qu’elle montre une certaine ouverture, dans les grands médias, aux idées incompatibles avec la « gestion de la crise sanitaire » par le gouvernement. Il me semble avoir remarqué la même amélioration en France dernièrement. Je ne sais pas si nous pouvons considérer que c’est un signe que le vent commence peut-être à tourner. Chose certaine, c’est au moins une bonne chose que les personnes qui s’informent seulement dans les grands médias entendent des idées différentes et parfois même des critiques. Précisons que ce radiologue n’est pas en rupture complète avec les décisions prises par le gouvernement. Il semble croire à l’efficacité des confinements et de la vaccination massive de la population, à moins qu’il ait jugé préférable de ne pas dire ce qu’il en pense vraiment pour avoir plus de chances d’être publié. De toute façon, ce n’est pas vraiment pas sur l’efficacité de ces mesures que porte son intervention. Il s’étonne d’abord que le gouvernement québécois n’ait pas fait des constats pour lui évidents : « Parmi ces constats, il y a celui que la COVID-19 est une maladie permanente – extrêmement contagieuse et…

Continuer la lecture

Des fous qui s’enferment dans des boîtes de plastique pour Noël

En attendant le billet substantiel que je suis en train d’écrire et que je prévois publier demain, voici une vidéo amusante de Tim Pool où l’on peut voir certains de nos voisins du sud participer aux festivités de Noël en s’enfermant à l’intérieur d'espèces de boîtes de plastique (dernière innovation en matière de protection contre le virus), sous prétexte d’avoir peut-être attrapé le virus ou d’avoir peut-être été en contact avec quelqu’un qui a attrapé le virus ou qui aurait peut-être attrapé le virus (c’est tout un). Le tout en envoyant des photographies sur les réseaux sociaux pour montrer qu’ils sont de bonnes personnes obéissantes qui font leur part pour arrêter Omicron. En plus quelques remarques sur l’attitude de la classe dirigeante à propos des mesures sanitaires qu’elle impose elle-même et quelques principes moraux tout simples qui feraient que nous sortirions enfin de cet épisode de délire collectif s’ils étaient largement partagés. Certes nous pouvons nous moquer des Américains : il y a beaucoup de bonnes raisons de le faire. Il n’en demeure pas moins vrai que la liberté est vraiment une valeur pour plusieurs d’entre eux. Ça fait du bien de voir qu’il y a des personnes pour qui elle…

Continuer la lecture

Interview d’un médecin censuré par La Presse en raison de sa position sur la vaccination des enfants

Avant de vous présenter l’interview en question, je reviens sur la polémique qu’a suscitée le Dr René Lavigueur en osant publier une lettre ouverte dans La Presse (fin octobre 2021) où il exprime des réserves sur la vaccination des enfants, de même qu’une critique de la pensée unique qui sévit depuis l’arrivée du virus et des insuffisances de la pharmacovigilance. Ce qui lui a valu d’être accusé par des journalistes et des experts de répandre des faussetés et des demi-vérités, de faire de la désinformation et d’alarmer inutilement le public. Ce qui est presque comique venant de ceux mêmes qui ont pour profession de faire exactement ce qu’ils reprochent au Dr Lavigueur. La Presse a donc retiré son texte, tout en publiant une réplique à ce même texte dont la lecture est devenue impossible pour tous les lecteurs du journal qui ne se donnent pas la peine de chercher. Pourtant ce texte est très modéré, comme le lecteur peut le constater grâce à la republication qui en a été faite ici : Les dilemmes d’un médecin de famille en temps de COVID Mais c’était malgré tout beaucoup trop pour tout ce beau monde qui ne tolère pas d’être contredit, qui…

Continuer la lecture

Une honte et un danger pour notre démocratie

C’est avec un mélange de moquerie et d’irritation que j’ai lu ce matin cette déclaration commune de la directrice générale du Musée canadien pour les droits de la personne et de la présidente de la Commission canadienne des droits de la personne en faveur des mesures sanitaires et de la vaccination, obligatoire s’il le faut. « Les droits individuels sont assortis d’une responsabilité collective », La Presse, 10 décembre 2021. Comme si nous qui contestons les mesures sanitaires ne savions que nous avons aussi des responsabilités à prendre. Et justement, nous voulons pouvoir prendre nos responsabilités en décidant, individuellement et collectivement, ce que nous devons faire en raison de l’arrivée du fameux virus et des variants qui continuent de se succéder les uns aux autres. Mais le gouvernement fédéral et le gouvernement provincial profitent de l’urgence sanitaire pour nous priver de certains de nos droits individuels, pour imposer des conditions à l’exercice des autres, et pour exiger de nous une série d’actes d’obéissance, qui n’ont rien à voir avec la prise de responsabilités. Les gouvernements décident ce qui est bon pour nous et nous devons faire ce qu’il nous demande. De ça, les défenseurs et les critiques des mesures sanitaires ne débattent…

Continuer la lecture

Existe-t-il une corrélation entre la couverture vaccinale et le taux de cas actifs ?

Les autorités politiques et sanitaires québécoises disent, malgré la couverture vaccinale élevée, s’inquiéter d’une cinquième « vague » en raison de l’existence de régions ou de villes où la population est moins vaccinée qu’ailleurs. Ces craintes s’appuieraient sur ce qui serait observé en Europe, où les régions qui seraient les plus durement touchées seraient celles où la couverture vaccinale serait plus faible. Mais parle-t-on des décès, des hospitalisations ou des simples cas de contamination, souvent sans symptômes, ou du moins sans symptômes graves ? D’après les déclarations du ministre de la Santé et des Services sociaux rapportées dans un article de La Presse (« Cinquième vague en Europe – Le ministre Dubé inquiet des régions moins vaccinées », 17 novembre 2021), l’indicateur principal serait la fréquence des nouveaux cas de COVID-19, même s’il est sous-entendu, dans cette perspective, que plus il y a de cas, plus il y a d’hospitalisations et de décès. Même s’il est certainement pertinent de le faire, je ne veux pas remettre ici en question le choix de ce critère pour évaluer la gravité de la crise sanitaire et essayer d’établir une corrélation entre la couverture vaccinale et l’évolution de la situation sanitaire. Acceptons de jouer le jeu pour voir si…

Continuer la lecture

Réplique à un autre sermon du Père Lagacé (ou sur le prétendu devoir de promotion vaccinale des syndicats)

Je veux ici répliquer à un autre sermon du Père Lagacé, fait dans une chronique publiée juste avant l’annonce du report de la suspension des travailleurs de la santé non vaccinés (« Les lavabos, la suite », La Presse, 13 octobre 2021). Cette chronique est la suite d’une chronique publiée en avril en 2020. Je ne reviens pas sur cette première chronique et je me contente de faire remarquer que, bien que je ne le suive pas sur toute la ligne (une représentante syndicale des employés de la SAQ me semble avoir raison de s’étonner de la décision de garder les succursales de la société d’État, alors que le gouvernement terrorise la population québécoise pour qu’elle reste chez elle pour ne pas attraper le virus et dit qu’il faut seulement garder ouverts les commerces essentiels, même si j’en conclurais pour ma part que cette décision montre que les mesures sanitaires sont arbitraires depuis le tout début, alors que pour sa part elle y voit quelque chose d’anxiogène pour les employés), Patrick Lagacé n’était pas encore devenu le Père Lagacé et n’avait pas encore sombré complètement dans le délire superstitieux. Il est à craindre que le vaccin lui ait depuis monté à la…

Continuer la lecture

Comment l’ivermectine est devenue la cible de « détectives anti-fraude »

« Point de salut sans les vaccins. » Tel est le mot d’ordre des autorités politiques et sanitaires, des experts autorisés, des médecins qui disent vouloir nous sauver malgré nous, des journalistes devant se soumettre à ligne éditoriale de leur employeur et, bien sûr, des sociétés pharmaceutiques qui s’enrichissent de manière indécente en profitant de la crise. Alors rien d’étonnant à ce que tout ce beau monde crie à la fraude scientifique et même au meurtre quand on leur parle d’un traitement abordable. C’est ce qui est arrivé avec l’hydroxychloroquine en 2020, et c’est ce qui s’est produit avec l’ivermectine en 2021. Dans son article publié en anglais dans TrialSiteNews et traduit par Enzo L., la journaliste d’investigation (eh oui ! il en existe encore, mais certainement pas parmi les employés des grands médias) Sonia Elijah décrit les attaques concertées dont l’ivermectine a été la cible. Après nous avoir rappelé qu’elle est inscrite sur la liste des médicaments essentiels de l’OMS et qu’elle a fait l’objet d’un prix Nobel, après nous avoir informé des essais contrôlés randomisés, des études contrôlées, des méta-analyses favorables à son utilisation comme traitement précoce et préventif contre la COVID-19 et des bons résultats obtenus par son utilisation…

Continuer la lecture

Contre-offensive contre deux croisés

Depuis le temps que les journalistes de La Presse militent, tels des croisés, pour la conversion forcée ou l’expulsion des travailleurs de la santé non vaccinés et par conséquent infidèles, il fallait bien s’attendre à ce qu’ils répandent des torrents d’encre – à défaut de pouvoir répandre le sang, pour l’instant – à la suite du report de la date butoir pour se soumettre à l’impératif vaccinal. Jadis la philosophie était soumise à la théologie. D’autres ont plus tard voulu mettre la littérature au service de l’action politique conçue de la manière la plus bornée et la plus stupide qui soit. Enfin nous vivons à une époque où le journalisme (ou ce qu’il en reste) a l’obligation de s’engager dans la grande campagne de vaccination massive, à l’échelle nationale comme à l’échelle internationale. Au Québec, La Presse compte probablement (il faudrait faire une étude scientifique pour nous en assurer) parmi ses employés la plus grande concentration d’écrivaillons engagés (ou enragés) de toute la presse écrite. Comme ils sont légion, comme nous ne devons pas gaspiller nos forces en nous engageant dans autant de combats qu’il y a de spécimens de cette sale engeance, je m’en tiendrai ici à contre-attaquer deux…

Continuer la lecture

Entretien avec le toxicologue Jean-Paul Bourdineaud (2)

Voici la deuxième partie de l’entretien avec le toxicologue Jean-Paul Bourdineaud publié sur le blog de Laurent Mucchielli. Le scientifique y brosse une fresque où les points suivants sont abordés, avec références à l’appui : Le rôle de la propagande médiatique dans la crise actuelle, notamment en ce qui concerne la vaccination comme seule et unique solution, et le fait d’ériger des modélisations mathématiques déconnectées de la réalité et délirantes en summum de la rationalité, le tout pour écarter ou discréditer la vraie science, celle qui est expérimentale, dans le bon sens de terme, c’est-à-dire celle qui est affaire d’expériences et d’observations. La campagne médiatique et pseudoscientifique contre l’hydroxychloroquine, durant laquelle on a rien trouvé de mieux à faire, pour montrer sa supposée toxicité, que d’exploiter un fait divers (la mort d’une personne qui a ingéré une forte dose de chloroquine, une drogue de la même famille qui est beaucoup plus toxique que l’hydroxychloroquine, raison pour laquelle on utilise justement cette dernière à sa place) et en diffusant les bêtises d’experts triés sur le volet, comme la belle lapalissade de ce pharmacologue sur la chloroquine : « …si vous en prenez trop, vous pouvez faire très facilement un surdosage ». Les doutes formulés par…

Continuer la lecture

La chasse aux sorcières

Il n’est pas exagéré de dire que nous semblons être au début d’un nouvel âge des ténèbres. Les sorcières d’antan, qu’on condamnait sans l’ombre d’une preuve sérieuse, sont en train d’être remplacées par les personnes non vaccinées. On ne dresse pas de bûchers, mais le tour d’esprit est le même, et on a recours à des moyens jugés plus civilisés pour obtenir la conversion ou la rétractation des non-conformistes. Il fallait s’y attendre avec la vaccination de la très grande majorité de la population et l’efficacité plus que douteuse des vaccins. L’enseignement « en présentiel » ayant recommencé depuis quelques semaines, les écoles sont sous haute surveillance et les élèves sont soumis à des tests rapides. La situation ressemble à celle de l’année dernière, à la différence près qu’on peut maintenant accuser les enseignants non vaccinés d’être à l’origine des éclosions, à plus forte raison si des témoignages d’enfants et de parents sont mis en circulation par les médias traditionnels et deviennent « viraux ». Le 22 septembre, les grands médias (TVA et La Presse, par exemple) – toujours friands de ce genre de nouvelles – annonçaient que la fermeture de l’école primaire Saint-Émile de Montréal a dû fermer ses portes en raison d’une éclosion.

Continuer la lecture

Remettre les pendules à l’heure

Nous sommes habitués : les journalistes, notamment ceux de La Presse, nous annoncent que nous allons tomber gravement malades et peut-être mourir si nous ne respectons pas certaines conditions qui changent au fil du temps : respecter la distanciation sociale, se désinfecter les mains, rester autant que possible à la maison, éviter de participer à des rassemblements, porter un masque ou se faire vacciner. Dans un article au titre criailleur (« Un trentenaire non vacciné succombe à la COVID-19 aux urgences de Laval », La Presse, 16 septembre 2021), Ariane Krol et Pierre-André Normandin s’adonnent au même petit jeu sordide que leurs collègues. On croirait presque entendre la même chose que ce qui a été dit à l’occasion de la « troisième vague », qui aurait dû décimer les jeunes. Nous attendons encore. Seulement cette fois-ci on a remplacé le tristement célèbre Dr François Marquis (voir le billet « La vulnérabilité et la faute des jeunes », 7 avril 2021) par un autre expert, le Dr Haeck, microbiologiste-infectiologue. Voyons ce que ce beau monde a à dire ou plutôt à radoter, en essayant de ne pas radoter nous aussi. Car le risque de radoter existe bien quand on répond à des radoteurs. On commence par nous…

Continuer la lecture

Vaines subtilités

L’Evesque de Beauvais, se trouvant avec Philippe Auguste en la bataille de Bouvines, participoit bien fort courageusement à l’effect, mais il luy sembloit ne devoir toucher au fruit et gloire de cet exercice, sanglant et violent. Il mena, de sa main, plusieurs des ennemis à raison ce jour-là ; et les donnoit au premier gentilhomme qu’il trouvoit, à esgosiller ou prendre prisonniers : luy en resignant toute l’execution ; et le fict ainsin de Guillaume Comte de Salsberi à messire Jean de Nesle ; d’une pareille subtilité de conscience à cett’ autre : il vouloit bien assommer, mais non pas blesser, et pourtant ne combattoit que de masse. Quelcun, en mes jours, estant reproché par le Roy d’avoir mis les mains sur un prestre le nioit fort et ferme : c’estoit qu’il l’avoit battu et foulé aux pieds. (Montaigne, Essais, livre I, chapitre 41, « De ne communiquer sa gloire. ») Judith Lachapelle, journaliste pour La Presse, s’est donné pour mission de trouver coûte que coûte des réponses aux questions des Québécois sur le passeport vaccinal, en faisant au besoin appel au profond savoir de nos fonctionnaires. On verra qu’avec la réponse qu’a obtenue cette lectrice, c'est véritablement de la…

Continuer la lecture

Petite réplique à deux petits journalistes

On dirait que les journalistes de La Presse rivalisent de mauvaise foi ou s’affairent pour montrer qu’ils sont capables de raisonner le plus mal que leurs confrères, quand raisonnement il y a. Parfois ils s’adjoignent un collègue pour mettre toutes les chances de leur côté, car deux têtes valent mieux qu’une, comme on dit. Cette fois-ci c’est au tour de Florence Morin-Martel et de Pierre André Normandin (dont il a déjà été question dans un billet précédent), dans un article intitulé « Bilan estival – C’est exactement ce qu’on attendait de la vaccination » (La Presse, 27 août 2021). L’article commence par une déclaration choc mise bien évidence : « Six fois moins de décès et deux fois moins d’hospitalisations, malgré une hausse des cas… La COVID-19 s’est nettement moins fait sentir ces deux derniers mois que l’été dernier, une illustration de l’impact de la vaccination, selon les experts. » Puis on daigne nous présenter quelques données plus précises, provenant de l’Institut national de santé public du Québec, auquel on joint deux graphiques que je reproduirai pas ici et qui comparent l’été 2021 à l’été 2020 : « Signe que la pandémie se fait moins sentir cet été, le Québec n’a enregistré aucun décès attribué au…

Continuer la lecture

Pour le libre accès aux données

Quand les politiciens et les journalistes se mêlent de science, ça ne peut assurément pas être bon pour elle. Il est rare qu’ils aient une solide formation en science ou en épistémologie. Le premier ministre actuel du Québec a fait des études en administration des affaires et en comptabilité. L’actuel ministre de la Santé et des services sociaux a une formation semblable. Quant aux journalistes québécois, ils ont souvent fait des études en communications, parfois en science politique, en sciences sociales ou en droit, par exemple. Il est rare qu’un physicien, un chimiste, un biologiste, un mathématicien ou un épistémologue fasse une carrière politique ou médiatique. La pratique de la science exige des compétences très différentes de celles qu’exigent la politique et le journalisme, surtout tels qu’on les pratique actuellement, la rigueur intellectuelle et l’intégrité n’étant assurément pas chose courante chez les politiciens et les journalistes, généralement moins soucieux de la vérité et de l’exactitude que d’être populaires auprès de leur électorat ou de leur audience, ou de légitimer les politiques et les idéologies qu’ils s’efforcent d’imposer. Pour eux, la science n’est, quand ils s’y intéressent, qu’un moyen de donner de la crédibilité à leurs politiques ou aux opinions qu’ils…

Continuer la lecture

La responsabilité des personnes vaccinées, des journalistes, des experts autorisés et des autorités politiques et sanitaires

On dirait que les journalistes de La Presse rivalisent de zèle sanitaire pour savoir qui en dira et en fera plus pour obtenir la vaccination des « récalcitrants ». Francis Vailles – en s’appuyant sur les statistiques d’hospitalisations publiées dans un « tweet » du ministre de la Santé et des Services sociaux, qui portent seulement sur la dernière semaine et dont j’ai parlé dans un précédent billet, comme s’il s’agissait d’une analyse statistique rigoureuse – fait un pas de plus en envisageant l’idée de faire payer les frais d’hospitalisation à ceux qui s’entêteraient à ne pas obtempérer et qui pourraient tomber gravement malades à cause du virus. Car pour lui ce n’est pas une mesure coercitive de reconfiner les personnes non vaccinées et de les priver de services non essentiels. Il faut penser à en faire plus : « Le ministre évite toute mesure coercitive, par exemple l’obligation d’être pleinement vacciné pour obtenir des services essentiels (alimentation, santé, etc.). Ou encore la facturation des frais d’hospitalisation aux patients atteints de COVID-19 qui auraient refusé de se faire vacciner pour des raisons autres que médicales. Une telle facture d’hospitalisation est fort salée. En moyenne, un patient hospitalisé pour la COVID-19 coûte 15 000 $, facture qui grimpe à…

Continuer la lecture

Déclarations douteuses du ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec

Dans un « tweet » rapporté et traité par La Presse (95 % ayant contracté le virus n’étaient pas pleinement vaccinés, 7 juillet 2021) comme une étude scientifique d’une grande rigueur, le ministre de la Santé et des Services sociaux prépare le terrain pour sa grande annonce d’aujourd’hui sur l’usage qu’on fera ou qu’on pourrait faire des preuves vaccinales numériques que les personnes vaccinées peuvent télécharger sous la forme d’un code QR. On sait déjà qu’on envisage d’interdire certains services essentiels aux personnes non adéquatement vaccinées si (ou quand) les cas positifs recommenceront à augmenter l’automne ou l’hiver prochain, sous prétexte de protéger les personnes non vaccinées malgré elles, ainsi que les personnes vaccinées plus vulnérables qui pourraient quand même être malades et mourir si le virus circulait, sous prétexte de ménager notre système de santé et d’éviter un reconfinement généralisé, et peut-être aussi pour inciter très fortement ces réticents et ces récalcitrants à se faire vacciner, ou pour les punir s’ils persistent dans leur refus d’obtempérer. Voilà donc le fameux « tweet ». De la grande science, vous dis-je ! Je n’insiste pas ici sur le fait que ces hospitalisations pourraient en fait être causées pour des blessures ou d’autres maladies, pour des personnes…

Continuer la lecture

Lancement du site de Réinfo Covid Québec

Un collectif Réinfo Covid Québec a enfin pris forme et a mis en ligne un site à la mi-juin. C’est encore embryonnaire et une partie assez importante du contenu vient du collectif français du même nom. Bref, il y a encore beaucoup de travail à faire. Raison pour laquelle je vous invite à contribuer à ce site même si vous n’êtes pas un professionnel de la santé. La crise actuelle n’est pas seulement sanitaire, et il y a des analyses morales, sociales et politiques à faire. Il est certainement possible à plusieurs d’entre vous de proposer de temps en temps des textes à ce collectif. J’attire votre attention sur un texte de facture québécoise et qui concerne le traitement médiatique de la crise que nous connaissons, plus particulièrement par les journalistes de La Presse, dont Isabelle Hachey, qui aurait aimé qu’un autre journaliste n’accorde pas d’entrevue à ce dangereux gourou des complotistes que serait le Dr Raoult. Mme Hachey et ses collègues n’ont qu’à bien se tenir !

Continuer la lecture

Origine du virus. Avons-nous ouvert la boîte de Pandore à Wuhan ?

Il y a deux grandes hypothèses sur l’origine du virus. La première est qu’il est passé naturellement des animaux sauvages aux êtres humains. La deuxième est que le virus faisait l’objet de recherches dans un laboratoire et qu’il s’en est échappé accidentellement. Bien qu’il n’existe pour l’instant aucune preuve directe de l’une ou de l’autre hypothèse, les indices dont nous disposons pointent clairement dans une direction. C’est ce que montre l’article de Nicholas Wade (un journaliste scientifique), ici traduit par Laurent Mucchielli, directeur de recherches au CNRS (Centre Méditerranéen de Sociologie, de Science Politique et d’Histoire). Non seulement ce travail d’enquête est intéressant parce que les analyses qui y sont faites diffèrent des « informations » que les grands médias ont fait circuler à ce sujet, mais aussi parce qu’il est un exercice de journalisme d’investigation particulièrement réussi, qui rend manifeste l’indigence intellectuelle des articles journalistiques où l’on prétend nous dicter quelle est la vérité. Les deux démarches intellectuelles sont radicalement différentes. Si après une année de « crise sanitaire », les nuages de l’obscurantisme continuent de s’épaissir, les journalistes en sont assurément responsables. Il est donc réjouissant de lire un article qui incarne ce que pourrait et ce que…

Continuer la lecture

Mise à jour de « Contre le passeport vaccinal » - ajout de la sous-section 4b

La sous-section 4b a été ajoutée au texte intitulé « Contre le passeport vaccinal ». On y fait des remarques et on y pose des questions sur une étude publiée il y a quelques jours dans The Lancet et censée prouver que le vaccin de Pfizer a une efficacité d’environ 95 %. L’imposition du passeport vaccinal dépendant grandement de l’efficacité du vaccin, il importe de ne pas croire sur parole ce que disent les médias et les autorités, et de nous rapporter directement aux études, dans la mesure où cela est possible pour des profanes comme nous. Contre le passeport vaccinal

Continuer la lecture

Ne baissons surtout pas la garde

Tel que rapporté dans La Presse (28 avril 2021), le Dr Arruda a émis des réserves quant à l’utilisation du passeport vaccinal au Québec. S’il admet la nécessité de fournir une preuve de vaccination pour voyager à l’étranger quand cela est requis, une utilisation plus large, sur le territoire Québec, n’est pas la priorité du ministère de la Santé et des Services sociaux pour l’instant, nous dit-il. L’important, c’est d’élargir la couverture vaccinale dans tous les groupes d’âge. Il dit même qu’on surestime généralement les avantages de ce dispositif (il y aurait des incertitudes à leur sujet) et qu’on sous-estime ses inconvénients, car il y a des enjeux éthiques importants et le passeport vaccinal pourrait être utilisé à mauvais escient. Ce n’est pas dans cette direction que veut aller le gouvernement pour l’instant, selon le directeur national de la Santé publique. Si bien qu’on ferait une utilisation assez marginale du passeport vaccinal, d’après les orientations actuelles des équipes du bon Dr Arruda. Nous pourrions donc nous réjouir en nous disant que nos autorités politiques et sanitaires font, pour une fois, preuve de plus de bon sens que leurs homologues des autres pays, et qu’elles ne se contentent pas de les…

Continuer la lecture

Refus de la discussion et dogmatisme à propos du passeport vaccinal 

Le ministre de la Santé et des Services sociaux a déclaré récemment, dans une entrevue radiophonique (10:33), que le processus pour rendre disponible une preuve numérique de vaccination contre la COVID-19 devrait aboutir d’ici la fin du mois d’avril. Selon lui, il faudrait pouvoir disposer de cette preuve numérique avant d’entreprendre le débat éthique sur ce fameux passeport que d’autres pays ont déjà commencé à implanter. Et ce débat doit avoir lieu rapidement, toujours selon le ministre Dubé. En effet, il y a lieu de croire que ce débat ne durera pas longtemps (peut-être s’agira-t-il d’un débat d’experts entre des portes closes dont on nous annoncera les résultats sans nous avoir consulté), puisqu’on se sera déjà doté d’une partie des outils nécessaires à l’implantation de ce dispositif. C’est un peu comme si le gouvernement attendait la fin des travaux de la phase 1 d’un grand projet routier avant de discuter publiquement de sa pertinence. On se dirait alors que tout a déjà été décidé, et que ce débat n’a lieu que pour la forme ou que pour régler des points de détail. Les journalistes, eux, prennent néanmoins les devants, dont Patrick Lagacé qui a publié un article favorable au passeport…

Continuer la lecture

Levée des restrictions et prédictions

C’est maintenant au tour de l’Agence de santé publique du Canada (ASPC) de nous annoncer que nous aurons peut-être droit à un retour à la normale cette été. C’est du moins ce que nous rapporte un article de journal publié dans La Presse (23 avril 2021) : « (Ottawa) La Santé publique évoque un retour à la normale « mi-juillet, août » – dès lors que 75 % des Canadiens auront reçu une première dose d’un vaccin, et que 20 % auront reçu deux injections. Pendant ce temps, le Canada met toutes les chances de son côté pour les années à venir en achetant des dizaines de millions de doses de rappel du vaccin Pfizer-BioNTech. » Comme pour la Santé publique du Québec, le retour à la normale dépend de la « vaccination » et non pas de l’évolution de la situation épidémiologique. Le message est donc le même qu’au Québec : faites-vous « vacciner » en grand nombre, sinon il n’y aura pas de retour à la normale. Ce qui devrait permettre de « déterminer s’il sera sécuritaire de lever les mesures restrictives de santé publique cet été ». Bref, si nous n’atteignons pas les cibles de « vaccination », il ne faut probablement même pas y penser, quelle que soit la situation épidémiologique, puisqu’on…

Continuer la lecture

Une sortie de crise qui n’en est pas une

Dans son article « On s’en va dans le mur » (La Presse, 7 avril 2021), Isabelle Hachey fait un nouveau pas dans la promotion de la solution « vaccinale ». Je ne saurais dire si son article a été écrit de bonne foi, ou si elle suit simplement la ligne éditoriale de son employeur, résolument en faveur de la « vaccination » de toute la population, ou si elle suit la ligne éditoriale de son employeur en croyant de bonne foi servir la vérité et les intérêts de l’humanité. Mais je n’ai pas la prétention de sonder les cœurs. Je m’intéresserai seulement aux affirmations péremptoires faites ou rapportées par cette journaliste qui travaille depuis 23 ans à La Presse, et qui devrait bien connaître son métier. Après s’être un peu défoulée contre le propriétaire de gym qui serait responsable de 193 cas de COVID-19 qui devrait être l’objet de tout notre mépris et de toute notre exaspération (comme l’ont fait aussi plusieurs membres de la grande confrérie des journalistes), et s’être plainte du peu d’enthousiasme des Québécois à se faire « vacciner » pendant le congé de Pâques (assurément parce qu’ils étaient trop occupés à manger du jambon, selon elle),…

Continuer la lecture

La vulnérabilité et la faute des jeunes

Les jeunes, « nouveaux vulnérables » Ils sont les « nouveaux vulnérables ». Si le Québec connaît le même scénario que l’Europe, les jeunes seront les plus durement touchés par la troisième vague de la COVID-19. Une catastrophe annoncée pour le système de santé, mettent en garde des experts. (La Presse, 27 mars 2021) Les marchands de « vaccins » doivent se frotter les mains de contentement ! Mais, en fait, cela ne leur apprend rien, ils étaient depuis longtemps au courant, puisque certains d’entre eux prennent de l’avance et en sont même à mettre au point son vaccin pour les enfants et les adolescents (les « vaccins » actuellement autorisés pouvant seulement être utilisés pour des personnes de 16 ans ou plus). Le Virus leur a sans doute soufflé à l’oreille qu’il ne ménagera pas les enfants et les adolescents à l’occasion de la quatrième ou de la cinquième « vague ». Ainsi leur tour viendra bien assez vite ! Mais n’anticipons pas. Nous voilà donc partis pour une troisième « vague », si on en croit cette journaliste et les experts qu’elle a consultés. Cette fois-ci les jeunes ne seront pas épargnés, nous dit-on. Comme cette nouvelle tombe à point alors qu’on devrait justement commencer, d’ici quelques semaines, la « vaccination » des groupes d’âge…

Continuer la lecture