Trop bête pour comprendre

C’est ce que se disent souvent des personnes très intelligentes quand elles rencontrent une personne qui n’est pas d’accord avec la narration officielle de la pandémie et les mesures sanitaires imposées par nos gouvernements. Et quand on parle de vaccination, c’est encore pire. Raison pour laquelle Reza Moghaddassi, agrégé de philosophie, a décidé de faire publiquement son autocritique afin de s’excuser à toutes ces bonnes personnes incontestablement dans la vérité que ses erreurs ont sans doute incommodées ou choquées. Mais maintenant il commence enfin à voir la lumière, demande pardon pour son égarement et reconnaît tout ce qu’il est trop bête pour bien comprendre, en demandant clémence et patience pour intégrer toutes ces vérités indubitablement avérées.

« Pardonnez-moi d’avoir des doutes sur la sûreté de ce que vous appelez en chœur des « vaccins ». Je devrais en effet faire aveuglément confiance à la télé et aux autorités. Je devrais faire confiance aux études fournies par les laboratoires pharmaceutiques même s’ils ont été condamnés ces dernières années à des milliards de dollars d’amendes notamment pour fraude scientifique.

Pardonnez-moi mon égarement et mon effort pour comprendre la justification scientifique des mesures qui sont prises.

Pardonnez-moi de chercher à évaluer la proportionnalité des mesures prises par rapport aux risques encourus.

Pardonnez-moi de confronter le discours des scientifiques lourds de liens et de conflits d’intérêts avec ceux qui n’en ont pas.

Pardonnez-moi de chercher à comprendre la nature des controverses scientifiques plutôt que de me ranger dans la dictature d’une pensée autorisée arrogante et partiale.
Pardonnez-moi de ne pas vouloir être le cobaye d’injections expérimentales en cours d’essais cliniques.

Pardonnez-moi d’oser regarder les chiffres officiels (pourtant largement sous-évalués) des morts et des effets indésirables graves liés aux différents vaccins en cours au lieu de laisser cela aux « experts » ou bien de reconnaître simplement que tous ces évènements ne sont que des coïncidences sans lien de causalité établie.

Pardonnez-moi de ne pas vouloir faire prendre le risque d’effets secondaires graves à mes enfants alors qu’ils n’ont quasiment aucune chance de faire une forme grave du covid et que personne n’est capable honnêtement et scientifiquement de reconnaître un rapport bénéfice risque favorable pour eux d’une telle vaccination. »

Pour continuer la lecture :

A tous les gens raisonnables et très intelligents qui s’indignent devant ceux qui ne veulent pas se faire vacciner