Diffusion (35)

Pourquoi la vaccination contre la COVID-19 est à double tranchant ?

Le collectif Reinfocovid a publié il y a quelques jours un article sur la hausse importante de cas de contamination dans des pays dont la population est pourtant fortement vaccinée, alors que la hausse observée dans des pays dont la population est moins vaccinée est moindre. Il devient alors difficile d’attribuer simplement ce regain épidémique à la prétendue contagiosité plus grande du variant Delta, même si ce dernier a certainement le dos large. Ce phénomène – difficilement compréhensible si les vaccins expérimentaux étaient aussi efficaces que les disent les sociétés pharmaceutiques, les autorités politiques et sanitaires, les experts patentés et les journalistes – pourrait être causé par l’augmentation dépendante des anticorps, phénomène que les auteurs de l’article décrivent ainsi : « Un article publié dans le très respecté journal « Cell » en juin 2021 jette une lumière sur les mécanismes moléculaires expliquant ces recrudescences d’infections par le variant Delta [3]. Il s’agirait d’un phénomène connu depuis près de 60 ans [4], aujourd’hui appelé ADE, pour « Antibody Dependent Enhancement » (of infectivity), soit en français : « Augmentation (de l’infection) Dépendante des Anticorps ». Le principe de fonctionnement de l’ADE est particulièrement étonnant, et illustre combien les certitudes en biologie sont fréquemment relatives… Comme présenté plus haut, l’organisme immunisé…

Continuer la lecture

La vaccination n’empêche pas les regains épidémiques

Le gouvernement et les journalistes nous chantent toujours le même refrain : ce qu’on appelle la quatrième vague carburerait aux non-vaccinés. Pourtant à part quelques statistiques que le ministre de la Santé et des Services sociaux publie dans des « tweets » ou que les journalistes tiendraient directement de la Santé publique, on nous garde dans l’obscurité la plus complète. Pas moyen d’avoir accès à des données brutes ou même agrégées sur la relation entre le statut vaccinal, les cas confirmés, les hospitalisations et les décès, quand il y en a. Si le gouvernement détient des données qui montrent clairement ce qu’il affirme pour l’instant péremptoirement, qu’a-t-il à perdre en les rendant publiques ? Au contraire, il aurait tout à gagner en le faisant, à un moment où il implante le passeport vaccinal, à un moment aussi où la vaccination sera exigée de tous les travailleurs de la santé, à un moment où l’on envisage d’en faire autant pour d’autres secteurs du marché du travail. Heureusement des données sont disponibles sur les regains épidémiques qui se produisent dans d’autres pays. Et les observations qu’on peut faire diffère radicalement de ce qu’on nous raconte ici, comme nous le montre la synthèse faite par les scientifiques…

Continuer la lecture

Lettre ouverte aux non-vaccinés

Je reproduis ici intégralement la lettre ouverte adressée aux personnes non-vaccinées par huit scientifiques canadiens, dans sa traduction faite par Jean-Dominique Michel sur son blog. Cela fait effectivement du bien de voir des scientifiques d’ici prendre position publiquement contre la propagande que nous subissons et pour la liberté vaccinale. Cela fait aussi du bien de se faire rappeler que nous ne sommes pas aussi minoritaires qu’essaient de nous le faire croire les grands médias, pour nous inciter à céder. Dommage que de telles prises de positions publiques n’arrivent presque jamais au Québec, et qu’il faille chercher les scientifiques courageux et lucides ailleurs au Canada ou dans le monde. Lettre ouverte aux non-vaccinés Tu n’es pas seul ! Au 28 juillet 2021, 29 % des Canadiens n’avaient pas reçu de vaccin contre la COVID-19 et 14 % de plus n’avaient reçu qu’une seule injection. Aux États-Unis et dans l’Union européenne, moins de la moitié de la population est entièrement vaccinée, et même en Israël, le « laboratoire du monde » selon Pfizer, un tiers des personnes restent totalement non vaccinées. Les politiciens et les médias ont adopté un point de vue uniforme, faisant des non-vaccinés des boucs émissaires pour les difficultés…

Continuer la lecture

Covid-19 - Examen détaillé d'une étude sur le vaccin de Pfizer/BioNTech 

Voici un autre article du blogueur Enzo Lolo, qui manifestement s’y connaît en matière d’étude clinique, même si nous ignorons qui se cache derrière ce pseudonyme. Cette fois-ci il s’agit d’une lecture critique de l’une étude publiée en mai sur l’efficacité et la sécurité du vaccin de Pfizer/bioNtech pour les adolescents, laquelle a dû contribuer beaucoup à l’inclusion de cette classe d’âge dans la grande campagne de vaccination massive qui sévit en Europe comme ici. Sur la question de l’efficacité, il en arrive à la conclusion suivante : « Synthèse générale sur l’efficacité du vaccin : l’essai a pu montrer que les jeunes vaccinés produisaient comme prévu des anticorps neutralisants, ce qui semblait les mettre à l’abri du risque de connaître des symptômes légers dus à une infection au Covid. Mais l’essai ne donne aucune indication quant à un effet du vaccin sur les infections à forme asymptomatique ou sur la capacité à transmettre le virus, ni en ce qui concerne l’efficacité du vaccin face à d’éventuels variants, ni sur un éventuel effet protecteur contre les Covid longs. Quant aux formes sévères de Covid-19, il est à peu près établi qu’avec les variants connus jusqu’ici, les jeunes ont extrêmement peu de risque de…

Continuer la lecture

La vaccination à l’épreuve des faits. 2ème partie : une mortalité inédite

Voici la suite de l’article publié par Laurent Mucchielli (sociologue et directeur de recherches au CNRS) il y a une dizaine de jours sur la vaccination Covid à l’épreuve des faits, plus précisément sur l’inefficacité des vaccins contre la contamination et la transmission du virus. Le présent article est écrit en collaboration avec Hélène Banoun (pharmacienne biologiste, PhD, ancienne chargée de recherches à l’INSERM), Emmanuelle Darles (maîtresse de conférences en informatique à Aix-Marseille Université), Éric Ménat (docteur en médecine, médecin généraliste), Vincent PAVAN (maître de conférences en mathématique à Aix-Marseille Université) et Amine UMLIL (pharmacien des hôpitaux, praticien hospitalier, unité de « pharmacovigilance/CTIAP (centre territorial d’information indépendante et d’avis pharmaceutiques)/Coordination des vigilances sanitaires » du Centre hospitalier de Cholet). Vous connaissez certainement plusieurs des auteurs si vous avez regardé les rencontres du conseil scientifiques indépendants organisées par le collectif Réinfocovid. Les analyses faites par ces experts de plusieurs domaines portent cette fois-ci sur la mortalité due aux nouveaux vaccins administrés massivement à la population de la majorité des pays occidentaux. D’où l’appel suivant, par ces experts : « La pharmacovigilance des vaccins anti-covid est déniée car elle menace l’idéologie de la vaccination intégrale portée par les industries pharmaceutiques, les gouvernements et les principaux médias.

Continuer la lecture

Les phénomènes d’aggravation dépendante des anticorps (ADE) et la Covid-19

Les scientifiques du collectif Réinfocovid ont publié un article sur le risque des vaccins anti-covid de disposer les personnes vaccinées à développer des formes plus graves de la maladie. Il est vraiment important que nous soyons beaucoup à être informés sur ce risque, que nous soyons vaccinés ou non. Car si jamais il se produisait une vague épidémique où des personnes vaccinées tombent régulièrement malades et meurent parfois de la COVID-19, sans être très âgées et avoir des conditions santé les disposant à avoir des complications, nos autorités politiques et sanitaires et nos journalistes se garderaient bien d’explorer cette possibilité, car cela mettrait beaucoup de Québécois en colère contre eux et leur enlèverait toute crédibilité. C’est pourquoi il faut plutôt s’attendre à ce qu’ils se rabattent automatiquement sur les bons vieux trucs qui ont fait leurs preuves : expliquer la situation par l’apparition de nouveaux variants supposément plus dangereux et plus contagieux; tenir les récalcitrants non vaccinés responsables et leur rendre la vie impossible pour qu’ils consentent, sous la contrainte, à se faire vacciner; organiser une campagne d’injection d’une troisième dose de vaccin qui, dans le meilleur des cas, pourrait s’avérer inutile car les variants mutent rapidement; ou qui, dans le…

Continuer la lecture

Trop bête pour comprendre

C’est ce que se disent souvent des personnes très intelligentes quand elles rencontrent une personne qui n’est pas d’accord avec la narration officielle de la pandémie et les mesures sanitaires imposées par nos gouvernements. Et quand on parle de vaccination, c’est encore pire. Raison pour laquelle Reza Moghaddassi, agrégé de philosophie, a décidé de faire publiquement son autocritique afin de s’excuser à toutes ces bonnes personnes incontestablement dans la vérité que ses erreurs ont sans doute incommodées ou choquées. Mais maintenant il commence enfin à voir la lumière, demande pardon pour son égarement et reconnaît tout ce qu’il est trop bête pour bien comprendre, en demandant clémence et patience pour intégrer toutes ces vérités indubitablement avérées. « Pardonnez-moi d’avoir des doutes sur la sûreté de ce que vous appelez en chœur des « vaccins ». Je devrais en effet faire aveuglément confiance à la télé et aux autorités. Je devrais faire confiance aux études fournies par les laboratoires pharmaceutiques même s’ils ont été condamnés ces dernières années à des milliards de dollars d’amendes notamment pour fraude scientifique. Pardonnez-moi mon égarement et mon effort pour comprendre la justification scientifique des mesures qui sont prises. Pardonnez-moi de chercher à évaluer la proportionnalité des…

Continuer la lecture

Comment est calculée l’efficacité des vaccins ?

Nous oublions trop souvent que les sociétés pharmaceutiques sont des entreprises comme les autres, et qu’elles cherchent avant tout à vendre leurs produits. Il faut donc ne pas les croire sur parole quand elles affirment que leurs vaccins sont efficaces à 95 %, surtout quand les gouvernements des pays occidentaux achètent les doses par millions et en font la promotion auprès de la population, avec l’aide des journalistes et des experts de plateau de télévision. Ce bref article du collectif Réinfocovid remet les pendules à l’heure en montrant à quel point il est important de tenir compte de l’efficacité absolue des vaccins, et pas seulement de leur efficacité relative, qui peut s’avérer trompeuse. Un vaccin pourrait bien réduire de 95 % le risque d’infection dans le groupe vacciné, c’est insignifiant si le risque d’être infecté est de 0,9 % pour les personnes du groupe placebo. Comme on verra dans cet article, l’efficacité absolue du vaccin de Pfizer contre l’infection est d’environ 0,86 % selon les essais menés à l’automne 2020. Ce qui est assurément beaucoup moins vendeur que l’efficacité relative de 95 %, s’il faut en croire les communiqués de presse de la société pharmaceutique. Trouvez-vous raisonnable d’administrer à toute la population des vaccins expérimentaux…

Continuer la lecture

La vaccination à l’épreuve des faits. 1ère partie : les chiffres de l’épidémie 

Quelques jours après l’annonce du président français sur le passeport sanitaire, Laurent Mucchielli, sociologue et directeur de recherches au CNRS, a publié un article où il examine l’évolution des épidémies en fonction du taux de vaccination de la population dans une quinzaine de pays. Il en arrive à des conclusions très différentes de ce qu’affirment péremptoirement les autorités politiques et sanitaires de nombreux pays occidentaux, à savoir que la vaccination ne semble pas avoir d’impact sur la dynamique des épidémies, aussi bien en ce qui concerne les cas positifs que la mortalité. En voici un avant-goût. Je vous renvoie à son blog pour lire la suite. « A en croire le discours politico-médiatique, seule la vaccination protégerait de l’épidémie et permettrait de « retrouver une vie normale ». Or les campagnes vaccinales ont débuté depuis plus de 6 mois dans le monde. Délai trop court pour évaluer pleinement l’impact de la vaccination sur les formes sévères, mais qui suffit déjà à montrer que le « passe sanitaire » n’a pas de fondement épidémiologique. Alors qu’ils avaient explicitement promis aux Français qu’ils ne le feraient jamais, le président de la République, le Premier ministre, le ministre de la Santé et tout le gouvernement ne cessent d’appeler par…

Continuer la lecture

Les vaccins vus à travers la pharmacovigilance de l’OMS

Voici un autre article d’Enzo Lolo, où le nombre d’événements indésirables liés aux vaccins contre le COVID-19 est comparé au nombre d’événements indésirables liés aux 15 principales familles de vaccins administrés depuis 1968. Le seul fait qu’on puisse faire cette comparaison, alors que la vaccination massive a commencé il n’y a pas encore un an, montre que les fameux vaccins ne sont pas aussi sécuritaires qu’on se plaît à nous le dire. Pourtant on vaccine toute la population, peu importe le risque faible que représente pour elle la COVID-19 pour la majorité d’entre nous. Même les jeunes adultes et les adolescents n’y échappent pas et font l’objet d’une attention toute particulière de la part de nos autorités politiques et sanitaires, alors qu’ils n’ont que très rarement des complications et que les risques sont donc forcément plus grands que les bénéfices escomptés. Encore pire, on veut « inciter » les non-vaccinés à recevoir le précieux sérum en menaçant de les priver de services jugés non essentiels. « Entretenue par des déclarations politiques prônant l’autorité, la tension semble monter entre une part de la population peu encline à recevoir l’un des vaccins anti-Covid disponibles en France, et une partie de l’opinion, plus…

Continuer la lecture

Berceau du variant Delta, qu’est devenue l’Inde ? 

Un certain Enzo Lolo a écrit un article très intéressant et très bien documenté sur ce qui s’est passé en Inde à la suite de l’apparition du variant Delta. Nous avons intérêt à bien nous informer sur l’évolution de la situation épidémique en Inde puisque ce sont grâce aux ravages que le variant en question y aurait faits qu’on s’efforce de justifier, dans la majorité des pays occidentaux, l’injection à toute la population de vaccins géniques expérimentaux et, dans plusieurs de ces pays, l’imposition d’un passeport sanitaire. D’autant plus que nos chers journalistes ne nous en parlent pratiquement plus, vraisemblablement parce que la situation est redevenue sous contrôle sans que la vaccination massive de la population n’y soit pour quelque chose. Comme on verra, il n’y a pas de quoi paniquer, faire de nous des cobayes et nous traiter comme des lépreux ou même des pestiférés si nous refusons d’obtempérer. « Les médias nous présentent le variant Delta comme une inquiétante menace pour la France et pour l’Europe. On s’intéressera ici au destin de ce variant Delta là où il est apparu : en Inde. On se souvient des images angoissantes venues d’Inde, diffusées en avril 2021, montrant des hôpitaux incapables d’accueillir…

Continuer la lecture

Réactions à l’annonce du président français sur le « pass sanitaire »

Voici quelques vidéos vivifiantes à la suite de l’allocution où Macron a annoncé aux Français l’entrée en vigueur du « pass sanitaire ». Le Dr Peter McCullough, épidémiologiste et cardiologue de renommée internationale, examine les assertions du président français pour justifier son dernier décret impérial. Un point très intéressant est l’inefficacité ou le manque d’efficacité des vaccins contre le variant Delta, alors que ce serait justement pour lutter contre ce variant qu’on voudrait porter atteinte à la liberté des non-vaccinés et les forcer à se faire vacciner, en France et peut-être aussi au Québec à partir du mois de septembre. Heureusement ce variant est moins dangereux que les variants précédents et il n’est pas plus contagieux. Et l’immunité naturelle est excellente, de loin supérieure à celle procurée par les vaccins, qui sont loin d’être aussi sécuritaires qu’on nous le dit. Un maire français critique le manque de cohérence et le caractère arbitraire des mesures sanitaires imposées sur le territoire français. Le fait d’être lui-même vacciné ne l’empêche pas de s’opposer au « pass sanitaire ».

Continuer la lecture

La convergence bionumérique

Je suis tombé la semaine dernière sur le site d’Horizons de politiques Canada, organisme qu’on décrit comme suit sur ce même site : « Horizons de politiques Canada, également connu sous le nom d’Horizons de politiques, est une organisation au sein de la fonction publique fédérale qui mène des activités de prospectives stratégiques sur des enjeux transectoriels qui informent les fonctionnaires sur les conséquences des politiques publiques possibles au cours des 10 à 15 prochaines années. » Sa directrice générale, Kristel Van der Elst, est pour le moins dire très bien réseautée : « Kristel Van der Elst is CEO of The Global Foresight Group, Director General at Policy Horizons Canada, Special Advisor to European Commission Vice-President Maroš Šefčovič, and a fellow at the Center for Strategic Foresight of the U.S. Government Accountability Office. She is a visiting professor at the College of Europe, and the former Head of Strategic Foresight at the World Economic Forum. Kristel has about 20 years of experience in forward-looking strategy and policy advisory roles. She works with senior executives and policy makers, providing the insights, resources and processes to help them turn long-term strategic thinking into actions and impacts. Kristel holds an MBA from the Yale School of Management,…

Continuer la lecture

Couverture vaccinale, balance bénéfices/risques et passeport sanitaire

Voici une courte conférence donnée par la Dre Carole Cassagne à l’Institut hospitalier universitaire de Marseille. On y montre qu’il n’est pas possible d’établir une corrélation entre le taux de vaccination des populations et l’évolution de la situation épidémique. Après quoi on constate qu’il n’est pas établi, avec les données dont on dispose, que les bénéfices de la vaccination l’emportent globalement sur les risques. Et pour pouvoir vraiment en juger en connaissance de cause, des données nous manquent, comme les données des cas et des décès COVID ventilées par âge, par statut vaccinal et par variant, en faisant la distinction entre les patients morts de la COVID et morts avec la COVID ; et comme les données des effets indésirables des vaccins ventilées par âge. Ces interrogations sur l’efficacité et la sécurité des vaccins n’ont pas empêché le président français d’annoncer aujourd’hui, en plein mois de juillet, en plein creux épidémique, l’extension du « pass sanitaire » à tous les lieux de loisirs et de culture de plus de 50 personnes (à partir du 21 juillet) et aux cafés, aux restaurants, aux centres commerciaux, aux hôpitaux, aux maisons de retraite, aux établissements médico-sociaux, ainsi qu’aux voyages en avion, en train…

Continuer la lecture

La liberté dans les enclos

Voilà une vidéo qui montre à quoi ressemble un festival de musique où sont appliquées les mesures sanitaires après les assouplissements estivaux censés nous redonner une partie de notre liberté et nous permettre de reprendre une vie plus normale. On ne peut imaginer plus festif...

Continuer la lecture

Sur le prétendu consensus scientifique et médical

À moins d’avoir une conception dogmatique de la science – comme celles que cultivent dans la population québécoise notre gouvernement, les journalistes et les experts et les médecins interviewés à répétition dans les médias –, nous savons que les consensus en science sont rares, qu’ils sont souvent partiels et que leur existence est souvent précaire, des nouvelles recherches pouvant les ébranler. La situation la plus courante, en science, ce sont des théories divergentes qui s’affrontent, qui se transforment par cet affrontement, ou qui donnent naissance à de nouvelles théories, qui comme les précédentes doivent être mises à l’épreuve et évaluées en fonction de leur puissance explicative et de leur capacité à dégager des régularités dans l’ordre de la nature, à prévoir les événements et à exercer une certaine maîtrise sur eux grâce à la connaissance de ces régularités. Par conséquent, un consensus scientifique qui serait absolu, indiscutable et inébranlable doit nous apparaître comme suspect : soit une petite clique de scientifiques, par le contrôle des positions de pouvoir et d’influence dans les institutions scientifiques, a réussi à imposer ses dogmes ; soit des puissances étrangères, politiques ou économiques, par le contrôle des mêmes institutions et des pressions exercées de l’extérieur, par exemple…

Continuer la lecture

Lancement du site de Réinfo Covid Québec

Un collectif Réinfo Covid Québec a enfin pris forme et a mis en ligne un site à la mi-juin. C’est encore embryonnaire et une partie assez importante du contenu vient du collectif français du même nom. Bref, il y a encore beaucoup de travail à faire. Raison pour laquelle je vous invite à contribuer à ce site même si vous n’êtes pas un professionnel de la santé. La crise actuelle n’est pas seulement sanitaire, et il y a des analyses morales, sociales et politiques à faire. Il est certainement possible à plusieurs d’entre vous de proposer de temps en temps des textes à ce collectif. J’attire votre attention sur un texte de facture québécoise et qui concerne le traitement médiatique de la crise que nous connaissons, plus particulièrement par les journalistes de La Presse, dont Isabelle Hachey, qui aurait aimé qu’un autre journaliste n’accorde pas d’entrevue à ce dangereux gourou des complotistes que serait le Dr Raoult. Mme Hachey et ses collègues n’ont qu’à bien se tenir !

Continuer la lecture

Syndrome du larbin

Voici un court film d’animation sur le syndrome du larbin, un mal contre lequel aucun remède n’a encore été découvert, et qui existait bien avant l’arrivée du virus. Ce qui explique pourquoi nous avons pu nous enliser si facilement dans la crise actuelle. Néanmoins le virus, en raison de fortes pressions constamment exercées sur l’écosystème dans lequel évolue le larbin, a provoqué l’apparition du variant sanitaire, qui constitue un véritable danger pour la santé publique en raison de sa contagiosité et de sa virulence quatre fois plus grandes que celles du larbin d’origine. Si bien que ce film, qui pouvait sembler à certains être une représentation outrée de la réalité de l’ère pré-virale, est maintenant bien en dessous de la réalité depuis que le virus sévit parmi nous. Ainsi une suite serait nécessaire. Unissons-nous pour arrêter la propagation du variant sanitaire !

Continuer la lecture

Rapports d’experts pour appuyer le pourvoi en contrôle judiciaire de la FDDLP contre le gouvernement du Québec

Pour ceux d’entre vous qui ne le sauraient pas déjà, la Fondation pour la défense des droits et libertés du peuple (FDDLP) a rendu publics les rapports d’experts qui appuient son pourvoi en contrôle judiciaire contre le gouvernement du Québec. Je vous invite à diffuser ce lien, car ce ne sont évidemment pas des informations que nos médias tendent à reprendre. Les scientifiques impliqués sont : Astrid Stuckelberger, docteure en santé publique et experte de l’Organisation mondiale de la Santé; Pr Christian Perronne, médecin infectiologue; Dr Laurent Toubiana, épidémiologiste; Dr Clare Craig et Dr Tanya Klymenko, respectivement « diagnostic pathologist » et « senior lecturer on aspects relating to PCR ». Ce sont toutes les idées reçues sur la « pandémie » qui sont soumises à une critique rigoureuse : la nouveauté du virus et le danger qu’il représente ; ce qu’on entend par « cas »; la contagiosité des personnes asymptomatiques ; l’utilisation faite des tests PCR ; l’absence de traitements ; la surmortalité qu’on qualifie d’élevée ; la légitimité de l’état d’urgence sanitaire ; l’utilité des principales mesures sanitaires ; la pertinence et l’utilité de la campagne de vaccination massive. Voilà qui devrait donner du fil à retordre à notre gouvernement, à ses « experts » et à ses avocats, si du…

Continuer la lecture

Comparaison du taux de mortalité de la COVID-19 et du taux de létalité des vaccins

Le collectif Reinfocovid a publié une analyse statistique montrant que le taux de létalité des vaccins est plus élevé que le taux de mortalité de la COVID-19 pour les personnes de moins de 45 ans. Pour ce qui est des adolescents de 12 à 14 ans en bonne santé, les des risques décès dus aux vaccins sont « infiniment » que les risques graves dus à la COVID-19, puisqu’aucun décès lié à la COVID-19 n’a été enregistré en France pour cette catégorie de personnes. La vaccination de ces jeunes est donc sans avantage et ne comporte que des risques, compte tenu que le rôle joué par eux dans la transmission du virus n’est pas prouvé et est même remis en question par des études. À faire suivre aux personnes de votre entourage qui ne sont pas encore allé se faire vacciner ou qui n’ont pas encore reçu la deuxième dose, et aussi aux personnes qui ont des enfants en âge d’être vaccinés. Je rappelle quelle est la différence entre le taux de mortalité et le taux de létalité, puisqu’il arrive parfois qu’on les confonde. Le taux de mortalité lié à la COVID-19 correspond à la proportion des décès liés à…

Continuer la lecture

Le passeport sanitaire : enjeux et implications

Voici une vidéo du collectif français Réinfocovid sur le passeport sanitaire. On y traite la question franchement, non seulement d’un point de vue médical, mais aussi d’un point de vue juridique et social. Loin d’être une mesure temporaire devant servir à mettre fin à la « crise sanitaire », un tel dispositif est, selon les participants de cette discussion, capable de porter atteinte à nos droits et à nos libertés de manière durable. Une fois ce passeport mis en place, allez savoir combien de temps il restera en vigueur et tout ce pour quoi il sera utilisé. On y discute le mélange des conditions de santé et des droits et libertés et les moyens de recours et de résistance. Et on nous met devant une alternative : ou bien collaborer avec le nouveau système social et politique qui est en train de se mettre en place; ou bien résister en mettant des grains de sable dans les engrenages, ou plus, tout en nous amusant, tout en jouant de la situation, même si elle a assurément quelque chose de dramatique. Mais il ne faut pas oublier que nous sommes moins bien organisés ici, au Québec. Nous avons beaucoup de rattrapage à faire.

Continuer la lecture

Efficacité des vaccins : tout est dans la présentation

Tout est dans la présentation. C’est ce que savent les bons vendeurs de tapis, d’aspirateurs et de voitures usagées. Et les vendeurs de produits pharmaceutiques, bien sûr. L’un des trucs du métier, pour ces derniers, c’est de parler seulement de la diminution du risque relatif de contracter une maladie, de tomber gravement malade ou d’en mourir. Souvent ils n’ont que faire de la diminution du risque absolu, qui est beaucoup moins « vendeuse ». Imaginons que nos autorités sanitaires constatent une résurgence du scorbut et en concluent qu’elle est due aux mauvaises habitudes alimentaires que nous avons depuis notre naissance. Il faut faire quelque chose. Malheureusement les fruits et les comprimés de vitamine C ne sauraient suffire pour contrer ce scorbut civilisationnel. Ils pourraient même être dangereux en ce qu’ils procuraient un faux sentiment de sécurité aux personnes qui en prendraient. C’est alors qu'entre en jeu une société pharmaceutique en mettant sur le marché un traitement X contre cette nouvelle forme de scorbut. Selon les essais cliniques, ce traitement aurait une efficacité de 89 % contre les gingivites aiguës et contre la perte des dents dues au scorbut. En collaboration avec les autorités sanitaires et les médias, une campagne est…

Continuer la lecture

Origine du virus. Avons-nous ouvert la boîte de Pandore à Wuhan ?

Il y a deux grandes hypothèses sur l’origine du virus. La première est qu’il est passé naturellement des animaux sauvages aux êtres humains. La deuxième est que le virus faisait l’objet de recherches dans un laboratoire et qu’il s’en est échappé accidentellement. Bien qu’il n’existe pour l’instant aucune preuve directe de l’une ou de l’autre hypothèse, les indices dont nous disposons pointent clairement dans une direction. C’est ce que montre l’article de Nicholas Wade (un journaliste scientifique), ici traduit par Laurent Mucchielli, directeur de recherches au CNRS (Centre Méditerranéen de Sociologie, de Science Politique et d’Histoire). Non seulement ce travail d’enquête est intéressant parce que les analyses qui y sont faites diffèrent des « informations » que les grands médias ont fait circuler à ce sujet, mais aussi parce qu’il est un exercice de journalisme d’investigation particulièrement réussi, qui rend manifeste l’indigence intellectuelle des articles journalistiques où l’on prétend nous dicter quelle est la vérité. Les deux démarches intellectuelles sont radicalement différentes. Si après une année de « crise sanitaire », les nuages de l’obscurantisme continuent de s’épaissir, les journalistes en sont assurément responsables. Il est donc réjouissant de lire un article qui incarne ce que pourrait et ce que…

Continuer la lecture

L’arnaque des courbes

Voici un petit texte amusant publié par Réinfocovid. On y démonte une erreur d’analyse commune et rudimentaire des courbes épidémiologiques. Dire que les mesures sanitaires sont efficaces parce que les courbes des cas d’infection, des hospitalisations et des décès finissent par descendre après l’adoption de ces mesures, c’est comme dire que les parapluies mettent fin aux averses parce que celles-ci prennent fin après leur ouverture. N’est-il pas plausible qu’on fasse la même erreur en attribuant à la vaccination massive de la population la fin d’une vague, comme s’il n'était pas dans la nature même des vagues d’avoir une fin ? Comme ce sont des experts et les hautes autorités sanitaires qui font cette erreur de débutant, est-il raisonnable de croire qu’il s'agit simplement d’une erreur ? Pourrait-il s’agir d'une arnaque monumentale ? Ou bien, dans l’hypothèse d’une erreur, cela est-il plus excusable de la part d’autorités qui prétendent réglementer nos vies sous prétexte de prendre soin de nous ? Dans ce contexte, le manque de jugement et de jugeote ne constitue pas une excuse recevable, mais une déficience dont elles doivent être tenues responsables et même imputables. Ou alors qu’elles laissent la place à d’autres qui sont capables de bien…

Continuer la lecture

Les professionnels de la santé pourraient se brûler

Les médecins de l’ONG Réinfo Santé Suisse ont adressé récemment une lettre ouverte aux médecins cantonaux et aux sociétés médicales de leur pays. On y trouvera de nombreuses questions que nous aurions ici, au Québec, intérêt à nous poser publiquement. Et à plus forte raison ceux de nos concitoyens qui sont médecins! Ah ! que nous n’avons ici de médecins qui ont le courage de prendre la parole ! Il est vrai que le Collège des Médecins, il y a déjà de cela plusieurs mois, leur a intimé de ne pas faire de déclarations publiques qui contrediraient les connaissances scientifiques du moment. Mais ça joue dur ailleurs aussi, par exemple en France. Pour ses déclarations jugées controversées sur la COVID-19, Christian Perronne a été démis de ses fonctions de chef des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches et l’Ordre des médecins a déposé une plainte juridique contre lui. Et pourtant cela n’empêche pas des médecins français de s’organiser et de former le collectif Reinfocovid. Outre d’importants rappels quant à ce que nous savons et ne savons pas sur l’efficacité et l’innocuité des vaccins dont nous attendons notre salut, cette lettre ouverte insiste sur le fait qu’il est fort problématique,…

Continuer la lecture

Inutilité et nocivité du port du masque

Voici une synthèse particulièrement intéressante de nombreuses recherches scientifiques sur le port du masque sous prétexte de nous protéger du Virus. Le Dr Baruch Vainshelboim en conclut non seulement que cette mesure sanitaire ne contribue pas à diminuer la propagation de la COVID-19, mais aussi qu’elle a des effets négatifs sur la santé physique et psychologique. Ce qui a évidemment provoqué l’ire des journalistes. Il est même question d’un risque accru de contamination dû aux couvre-visages : « In addition to hypoxia and hypercapnia, breathing through facemask residues bacterial and germs components on the inner and outside layer of the facemask. These toxic components are repeatedly rebreathed back into the body, causing self-contamination. Breathing through facemasks also increases temperature and humidity in the space between the mouth and the mask, resulting a release of toxic particles from the mask’s materials. A systematic literature review estimated that aerosol contamination levels of facemasks including 13 to 202,549 different viruses. Rebreathing contaminated air with high bacterial and toxic particle concentrations along with low O2 and high CO2 levels continuously challenge the body homeostasis, causing self- toxicity and immunosuppression. » (p. 3) À lire en gardant en tête que les personnes qui nous obligent à porter…

Continuer la lecture

Jeunesse sacrifiée et vie d’une étudiante depuis 2020

Décidément la situation des jeunes ne s’améliore pas. C’est comme s’ils n’existaient pas aux yeux de nos autorités et de leurs concitoyens, sauf quand ces derniers ont besoin d’un bouc émissaire. Car c’est toujours la faute des jeunes. S’il y a une augmentation des cas de contamination, c’est qu’ils ne suivent pas les consignes sanitaires. Si les personnes âgées tombent malades, sont hospitalisées et décèdent, c’est qu’ils ne suivent pas les consignes sanitaires. S’il faut fermer les commerces non essentiels sous prétexte de garder la situation sous contrôle, c’est qu’ils ne suivent pas les consignes sanitaires. Pas étonnant qu’on se soucie assez peu de ce qu’ils vivent. Pas étonnant qu’on cherche même à les faire payer pour les péchés qu’ils auraient commis. Pas étonnant que certains de leurs aînés, à l’annonce d’une troisième vague qui ferait des ravages chez les jeunes (nous attendons toujours) aient éprouvé un plaisir pervers à l’idée que les jeunes allaient enfin payer le prix pour leur négligence, leur insouciance et leur manque de compassion. Assurément notre gouvernement n’a rien à faire des jeunes. Tout comme les journalistes, leurs parents, leurs grands-parents et le reste de leurs concitoyens plus âgés, à ce qu’il semble. Certes certains…

Continuer la lecture

Analyse des effets indésirables des « vaccins » observés en Europe

Alors que notre gouvernement, les journalistes et les experts autorisés nous assurent que les « vaccins » sont sûrs, il est certainement intéressant de lire une analyse des effets indésirables observés en Europe dans laquelle on voit les choses d’un autre œil. Alors que les personnes de 45 ans et plus peuvent maintenant s’inscrire pour se faire injecter une dose d’AstraZeneca, alors que le tour de la population plus jeune viendra bientôt, il est de première importance de prendre connaissance des informations et des positions divergentes à propos de ces « vaccins » expérimentaux approuvés pour une utilisation d’urgence. Et ce, d’autant plus si l’on appartient à une classe d’âge pour laquelle le Virus n’est pas particulièrement dangereux. À lire absolument avant de prendre rendez-vous pour se faire injecter ces « vaccins ». Et à transmettre à votre famille, à vos amis, à vos proches et à vos connaissances, afin qu’ils soient en mesure de voir les deux côtés de la médaille et de prendre une décision éclairée. Analyse des effets indésirables des vaccins Covid-19 du 01 janvier 2021 au 06 avril 2021

Continuer la lecture

Entretien avec l’avocat allemand Reiner Fuellmich organisé par la Fondation pour la défense des droits et libertés du peuple

Pour ceux d’entre vous qui ne le connaîtraient pas déjà, Reiner Fuellmich est un avocat allemand qui a entrepris plusieurs actions en justice pour démonter la cabale d’envergure internationale et historique dont nous subissons les effets depuis plus d’un an. Fuellmich est, avec ses collègues, à l’origine d’un comité d’investigation sur la « pandémie » et d’un réseau d’avocats de différents pays pour coordonner leurs poursuites en justice. Cet avocat, qui n’en est pas à ses premières armes, est spécialisé dans les poursuites contre des grandes corporations : il a déjà entrepris des actions en justice contre la Deutsche Bank et contre Volkswagen (la fameuse fraude sur les émissions polluantes). Une très bonne nouvelle pour les poursuites en justice faites au Québec par la Fondation pour la défense des droits et libertés du peuple, c’est que l’avocat en chef de la Fondation a rejoint le réseau mis en place par Reiner Fuellmich. La stratégie de Fuellmich et de ses confrères consiste à s’attaquer à la racine du problème : les infections asymptomatiques et la capacité des tests PCR à dépister la COVID-19. Puisque l’état d’urgence sanitaire et toutes les mesures découlent de ces affirmations non fondées, il n’est pas question…

Continuer la lecture

Réunions publiques du Conseil scientifique indépendant (CSI)

Je vous invite à regarder ces deux vidéos du Conseil scientifique indépendant CSI) dont les membres ne sont pas inféodés au gouvernement français ou suisse et aux sociétés pharmaceutiques. Tout en étant accessibles pour des non-spécialistes, les analyses qui y sont faites sont beaucoup plus rigoureuses que les informations partielles et partiales que le gouvernement, les experts autorisés et les journalistes nous présentent dogmatiquement comme des vérités indiscutables et prouvées scientifiquement. Dans la première réunion (8 avril 2021) : Dans la deuxième réunion (15 avril 2021) : « Avril 2021 : Où en est l’épidémie de Covid-19 ? », par Hélène Banoun, pharmacienne biologiste ; « Mortalité: on ne meurt pas plus en 2020 qu’en 2015 », par Vincent Pavan, mathématicien ; « La corruption systémique dans le domaine de la santé » , Jean-Dominique Michel, anthropologue de la santé.

Continuer la lecture

Des dangers d’une idéologie sanitaire 

Voici un article où Ariane Bilheran, docteur en psychopathologie, établit un rapprochement intéressant, mais surtout inquiétant, entre l’idéologie sanitaire actuelle et l’idéologie sanitaire nazie. En s’appuyant sur l’article de l’historien Johann Chapoutot, plusieurs points analogues à ce qui se passe actuellement sont abordés : l’utilisation d’une idéologie sanitaire à des fins politiques ; la médicalisation du discours politique, dans lequel l’aseptisation de la société est très importante ; la psychose de la contamination qui en résulte, alimentée par le fait que l’adversaire serait sournois et invisible ; les mesures sanitaires (couvre-feux, horaires de sortie, mises en quarantaines) applicables aux ghettos juifs, dont certaines provoquent ou aggravent les épidémies de typhus qu’il s’agirait de combattre ; la fusion du rôle du policier et du rôle du médecin, le policier ayant une mission sanitaire et le médecin ayant un tour d’esprit policier. Après la lecture de ces deux articles, on en vient presque à se demander si ce n’est pas les vecteurs de contamination que nous sommes tous qui sont – au lieu du Virus et des méchants variants – la cible des mesures sanitaires de notre gouvernement. À voir la manière dont il nous traite depuis un an, malgré les beaux discours qu’il nous tient, il…

Continuer la lecture

Témoignage du Dr Peter McCullough devant le Texas Senate Committee on Health & Human Service

Voici le témoignage du Dr Peter McCullough devant le Texas Senate Committee on Health & Human Service à propos de l’omission de traiter hâtivement les personnes recevant un résultat positif à la suite d’un test de dépistage, et de la censure dont a été la cible cette manière d’affronter le Virus, en faveur de la solution dite « vaccinale ». Selon lui, c’est cette omission (ou ce refus) qui est responsable d’une grande partie des hospitalisations et des décès attribués au Virus. Faute d’être traités assez tôt, les malades sont souvent pris en charge par le système hospitalier quand il est déjà trop tard. Pourtant des traitements efficaces existent et des publications scientifiques ont été faites à ce sujet, mais elles ont été ignorées systématiquement par les experts en santé publique, les chefs politiques et les médias, qui affirment même qu’il n’y a pas de traitement, voire qu’il ne saurait y en avoir. Y a-t-il lieu de s’étonner quand il s’agit de combinaisons de drogues peu coûteuses, dont la vente est beaucoup moins rentable que la prétendue solution « vaccinale » ? Merci de diffuser cette vidéo.

Continuer la lecture

Fiches comparatives des bénéfices et des risques des « vaccins » 

Plusieurs des lecteurs de ce blog connaissent sans doute déjà le collectif Réinfocovid, dont font partie des professionnels de la santé et des scientifiques et qui est très critique des politiques sanitaires françaises et des discours pseudo-scientifiques sur lesquels elles s’appuient. Quel dommage qu’il n’y ait pas un collectif semblable ici, au Canada et au Québec ! Il faudrait bien que notre personnel soignant en fasse autant. J’ose croire que tous ne sont pas corrompus, que tous ne font pas de la docilité la vertu suprême et que tous n’ont pas eu le cerveau lavé. Seulement ils craignent, non sans raison, les représailles. Les autorités hospitalières pourraient les mettre à la porte et leur ordre professionnel pourrait leur infliger des sanctions. Alors qu’ils s’organisent et qu’ils se liguent avant de faire leur sortie publique. Dans un contexte où l’on dit être en pénurie de personnel soignant, les autorités hospitalières et les ordres professionnels pourraient difficilement, vis-à-vis de la population, renvoyer, suspendre ou sanctionner des centaines ou des milliers de professionnels de la santé et les empêcher d’exercer leur profession pour un simple délit d’opinion. Je sais bien que beaucoup hésiteront. Alors qu’ils se demandent si la transformation de la société…

Continuer la lecture

Le contrôle mental au temps du Covid

Voici un texte du docteur Frédéric Badel, médecin-psychiatre français, sur les techniques de manipulation de masse utilisées contre les populations occidentales depuis plus d’un an, et grâce auxquelles on alimente ce délire collectif qu’est en réalité la « pandémie », avec les effets désastreux que cela a sur notre esprit critique, sur nos mœurs, sur notre santé physique et mentale, sur nos droits et nos libertés et sur le fonctionnement de nos institutions soi-disant démocratiques. Merci de diffuser ce texte. Le contrôle mental au temps du Covid

Continuer la lecture

Des statistiques au scandale II : comment la France (n’) a (pas) combattu la COVID-19

Je vous invite à lire et à diffuser cet article d’un statisticien, publié sur le blog de Jean-Dominique Michel (Anthropo-logiques), anthropologue de la santé. Vous y trouvez des analyses statistiques qui montrent que les principales mesures sanitaires prises pour arrêter la propagation du Virus et réduire le nombre des décès sont en fait inutiles et, dans certains cas, nuisibles ; que les fameux « vaccins » – qui seraient notre seule planche de salut – aggravent peut-être la situation en entraînant une augmentation des décès attribués au Virus ; et que les données d’efficacité fournies par un marchand de « vaccins » n’ont aucune valeur. À cela s’ajoutent des remarques intéressantes sur la nouvelle religion qui s’est emparée de l’Occident, que l’auteur nomme COVIDolâtrie, au nom de laquelle on nous asservit, avec le consentement et même la collaboration de beaucoup de nos concitoyens. Des statistiques au scandale II : comment la France (n’) a (pas) combattu la COVID-19

Continuer la lecture